Cet article date de plus d'un an.

Mort de Nahel : une "trentaine d'émeutiers" ont envahi un centre hospitalier en Seine-Saint-Denis

Ils ont "profité de la présence d'une quinzaine de manifestants blessés" pour s'introduire dans le centre hospitalier Delafontaine à Saint-Denis et ont agressé verbalement les soignants.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Mathias Wargon, chef des urgences SMUR de l'Hôpital Delafontaine à Saint-Denis, était vendredi 30 décembre l'invité du 8h30 franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Au cours d'une troisième nuit de violences, en réaction à la mort du jeune Nahel, tué par un tir de policier mardi à Nanterre, une "trentaine d'émeutiers" ont envahi dans la nuit de jeudi à vendredi le centre hospitalier Delafontaine à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), rapporte le chef des urgences Mathias Wargon auprès de franceinfo.

>> Mort de Nahel : le point région par région après une troisième nuit d'émeutes

Selon le médecin, les émeutiers ont "profité de la présence d'une quinzaine de manifestants blessés" pour s'introduire dans le bâtiment. Ils ont "agressé verbalement" le personnel soignant. La police nationale est intervenue, selon le chef des urgences qui évoque des soignants "choqués". Mathias Wargon regrette qu'il n'y ait pas eu "de respect de la sanctuarisation des urgences".

Le ministre de la Santé François Braun est attendu sur place vers 14h45 vendredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.