Cet article date de plus de quatre ans.

"Justice pour Adama" : des stars du rap se mobilisent à la Cigale

Youssoupha, Kery James, Médine, Dosseh ou encore Ärsenik seront présents jeudi soir à la Cigale, à Paris, pour un concert de soutien à la famille d'Adama Traoré, mort le 19 juillet dernier dans les locaux de la gendarmerie de Persan, dans le Val-d'Oise. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La mobilisation autour de l'affaire Adama Traoré ne faiblit pas depuis la mort du jeune homme, le 19 juillet 2016 (JEREMIE JUNG / MAXPPP)

Le comité Vérité et Justice pour Adama a décidé de monter un événement de mobilisation : un concert, à  Paris. À l'affiche de la soirée à la Cigale : Kery James, Youssoupha, Médine, Ärsenik, Mac Tyer, Sofiane, Dosseh et Tito Prince. Le monde du rap uni et solidaire autour d'une affaire qui interroge toujours autant.

>> Kery James, un artiste engagé qui tourne le dos aux politiques

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré, 24 ans, a été interpellé à Beaumont-sur-Oise puis emmené à la gendarmerie de Persan, dans le Val-d'Oise. C'est dans ces locaux que sa mort est constatée. Depuis ce jour, sa famille se mobilise pour obtenir des réponses aux nombreuses questions soulevées par l'affaire. En cause, notamment, la technique de plaquage ventral utilisée par les militaires, interdite dans de nombreux pays, mais pas en France. Après des rebondissements, des tensions et des rapports tronqués, la procédure judiciaire a été dépaysée à Paris.

Pour le rappeur Youssoupha, l'un des initiateurs du concert çà la Cigale, l'affaire Adama Traoré est le "symbole de deux mondes qui n'arrivent pas à se retrouver". Ce que confirme Assa Traoré, la soeur d'Adama, qui ne ménage pas sa peine depuis six mois pour faire émerger la vérité et en même temps calmer une colère en sourdine. Ce que veut la famille, selon elle : "La mise en examen des gendarmes à l'origine de la mort d'Adama". 

On ne peut pas ramener Adama Traoré, mais on peut ramener la vérité et la justice

Youssoupha

à franceinfo

Après plusieurs actions comme des marches ou des manifestations, le concert est une nouvelle étape d'une mobilisation qui ne se cantonne pas à la région parisienne. Pour Youssoupha, la scène rap a un rôle à jouer dans la dénonciation d'une réalité brute en banlieue.

Youssoupha : "On attend que la machine judiciaire se remette dans le bon sens"
écouter

Justice pour Adama, concert à la Cigale jeudi 2 janvier (complet)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Adama Traoré

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.