Cet article date de plus de deux ans.

Suisse : le crash d'un avion militaire de collection fait vingt morts

L'avion, construit en 1939, s'est écrasé contre une montagne de l'est de la Suisse samedi après-midi. Tous les passagers sont morts. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration d'un avion Junkers, en mai 2017 à Cologne (Allemagne).  (FEDERICO GAMBARINI / DPA / AFP)

Nouveau drame en Suisse. Un avion militaire de collection s'est écrasé contre une montagne dans le canton des Grisons, dans l'est du pays, samedi 4 août dans l'après-midi. Les vingt personnes à bord sont toutes mortes, a annoncé dimanche la police du canton. 

"La police a la triste certitude que les 20 passagers ont péri", a déclaré une porte-parole, Anita Senti, lors d'une conférence de presse à Flims (Suisse), au pied du Piz Segnas, une montagne culminant à quelque 3 000 mètres.

L'appareil, un trimoteur Junkers JU52 HB-HOT construit en 1939 en Allemagne, appartenait à la compagnie JU-Air, fondée en 1982 par des amis de l'armée de l'air, selon l'agence de presse ATS. L'avion s'est écrasé contre le versant ouest du Piz Segnas, à une altitude de 2 540 mètres. Il était alors à sa capacité maximale, transportant 17 passagers et trois membres d'équipage. La police a précisé qu'un couple autrichien et leur fils font partie des victimes. 

L'avion est "tombé comme une pierre vers le sol"

Selon le quotidien suisse de langue allemande Blick, l'avion avait décollé du Tessin, dans le sud de la Suisse, et devait revenir se poser à 16h50 sur l'aéroport militaire de Dübendorf, près de Zürich (Suisse).

"L'avion a fait un virage de 180 degrés vers le sud et est tombé comme une pierre vers le sol", a raconté un témoin, ajoutant que les débris étaient éparpillés sur "une zone très réduite", ce qui écarterait l'hypothèse d'une explosion.

Sur son site, la compagnie JU-Air exprime "sa profonde tristesse" et "adresse ses pensées aux passagers, aux membres d'équipage, aux familles et aux amis des victimes". Elle ajoute que ses vols sont pour l'instant suspendus. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.