Samu : comment fonctionne le système d'appel d'urgence ?

Décrié et critiqué depuis la publication d'un enregistrement entre la jeune Naomi Musenga et une permanencière du Samu, comment fonctionne le système d'appel d'urgence ? Quels sont les réflexes à adopter en cas d'urgence ?

France 2

La mort de la jeune Naomi, dont l'appel à été très mal reçu par son interlocutrice du Samu, remet en question tout le système de prise en charge des patients par le Samu. Sur le plateau du journal de 13 Heures, Valérie Heurtel revient sur son fonctionnement actuel. Elle explique : "Quand vous appelez le 15, un permanencier décroche. Il a reçu un an de formation médicale et est censé savoir évaluer l'urgence. Il posera donc des questions. Trois cas de figure se présentent, poursuit-elle. Si c'est une urgence extrême, il envoie immédiatement une équipe médicale et prévient le médecin du Samu. Si c'est grave, mais pas vital, il vous passe le médecin régulateur au téléphone. Si c'est moins grave il vous passe un médecin généraliste."

Le 15 reste le bon réflexe

En cas d'urgence, mieux vaut toujours appeler le Samu. C'est ce que confirme la journaliste qui explique : "Pour toute urgence médicale, le 15 est le bon réflexe. Les pompiers, le 18, peuvent intervenir pour des petits accidents, mais transfèreront l'appel au Samu. Un autre numéro à retenir : le 112, numéro européen pour les pompiers qui fonctionne dans toute l'Europe."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les numéros d\'appel d\'urgence (photo d\'illustration)
Les numéros d'appel d'urgence (photo d'illustration) (MAXPPP)