Sa cigarette électronique explose : "C'était comme une grenade dans ma main"

Brice, un jeune homme de 21 ans, a été brûlé à la main par l'explosion de cigarette électronique, dans la nuit de vendredi à samedi. Il se dit prêt à porter l'affaire en justice.

Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013.
Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013. (FRANCK FIFE / AFP)

Brice est prêt à porter l'affaire en justice. Ce jeune homme de 21 ans a été brûlé à la main par l'explosion de sa cigarette électronique, dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai à Ligné, près de Nantes (Loire-Atlantique).

"J'aurais pu être défiguré"

"Cela faisait trois mois que je l'avais et je n'avais jamais eu cette sensation de chaleur, raconte-t-il à BFMTV. C'est comme si elle était montée en pression. Elle a sifflé et elle m'a pété à la main. (...) J'aurais pu être défiguré si je l'avais encore eu à la bouche." "C'est comme si j'avais une grenade dans la main, c'est une bombe sur pattes", précise-t-il à RTL.

Un voisin, pompier volontaire, lui a prodigué les premiers soins, avant sa prise en charge par les secours. "J'ai eu mon petit doigt qui a été soufflé, donc cassé complètement, explique Brice à la radio. J'ai des nerfs et des tendons qui ont été touchés et il me reste encore des morceaux de batteries dans la main, ils n'ont pas pu tout enlever."

"J'en veux au constructeur"

L'enquête doit désormais notamment déterminer si l'explosion de l'instrument, un modèle fabriqué en Chine et peu commercialisé, selon les premières constatations, est dû à une batterie défectueuse ou à une utilisation inappropriée. Selon un vendeur de e-cigarettes, interrogé par l'AFP, certains consommateurs auraient tendance à augmenter la puissance des batteries pour accroître la vapeur produite par la cigarette.

Brice, lui, explique qu'il n'utilisait pas régulièrement sa cigarette électronique "car elle se déchargeait très vite". Le jeune homme dit en vouloir "au constructeur" : "Ils n'ont rien expliqué, ils n'ont même pas dit que ça pouvait monter en température et nous exploser à la tronche." Il en est désormais convaincu, "la cigarette électronique est très dangereuse", mais peu d'incidents de ce type ont été recensés jusqu'à présent en France.