Envoyé spécial, France 2

VIDEO. TGV Paris-Strasbourg : à trop grande vitesse ?

Peu de Français s'en souviennent car tout le pays était sous le choc des attentats de la veille, 13 novembre 2015… En Alsace, le premier accident mortel d'un TGV en France a fait 11 morts et 42 blessés. Que s'est-il passé ? "Envoyé spécial" revient, deux ans après, sur une catastrophe oubliée.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les images de cet extrait d'un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 9 novembre 2017 sont inédites. C'était il y a deux ans : le 11 novembre 2015, près d'Eckwersheim, dans le Bas-Rhin, une rame d'essai du TGV Paris-Strasbourg est testée à pleine vitesse.

L'homme qui a filmé ces images mourra trois jours plus tard dans ce même train. Le système anti-déraillement est exceptionnellement désactivé pour pouvoir rouler en survitesse, à 350 km/h. L'équipe de conduite discute de la feuille de route qui indique les vitesses à atteindre, et débat en direct du moment où il faudra commencer à freiner.

Un problème de freinage ?

A l'approche d'une courbe difficile, l'équipe s’est fait peur ce jour-là. Les vitesses prévues étaient difficiles à atteindre sur une distance aussi courte. Ces hommes ne se doutaient pas que trois jours plus tard, ils allaient vivre l'une des pires catastrophes de l'histoire de la SNCF : le premier accident mortel d'un TGV en France. Il y aura 11 morts et 42 blessés. Si peu de Français s'en souviennent, c'est qu'il est survenu le 14 novembre 2015… et que les journaux télévisés l'ont relégué, pour cause d'attentats la veille, en fin de sommaire.

Pourquoi le train roulait-il trop vite ? Les premiers rapports d'experts pointent un problème de freinage, mais "Envoyé spécial", qui revient le 9 novembre 2017 sur cette catastrophe oubliée, explore d'autres pistes.

A suivre dans "TGV, la catastrophe oubliée", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 9 novembre 2017.