Cet article date de plus de cinq ans.

Déraillement du TGV Est : des erreurs de calcul à l'origine de l'accident

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Déraillement du TGV Est : des erreurs de calcul à l'origine de l'accident
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le déraillement du TGV Est il y a près d'un an serait la conséquence d'une succession d'erreurs humaines. C'est ce que révèle le travail des experts. L'accident avait causé la mort de onze personnes. 

Un train disloqué, des wagons dispersés sur des dizaines de mètres à Eckbolsheim (Bas-Rhin), c'était en novembre dernier. L'accident faisait onze morts et 42 blessés. Le TGV effectuait des essais à des vitesses supérieures à la normale. Très vite, l'enquête dénonce une erreur humaine : un freinage tardif. Aujourd'hui, un rapport d'expertise met en lumière les mauvais calculs dans la préparation du test qui ont conduit au drame : "L'accident était déjà écrit sur les documents en possession de l'équipe de conduite".

245km/h au lieu des 176 autorisés

L'enquête révèle que pour aborder cette courbe sans risque, le freinage du train aurait dû être déclenché trois kilomètres en amont. Mais la feuille de route ce jour-là prévoyait un freinage à seulement deux kilomètres du virage. Pire, l'équipe a pris la décision de le déclencher un kilomètre plus tard. La locomotive arrive sur ce pont à 245km/h au lieu des 176 autorisés, elle bascule dans le canal et la moitié du train prend feu. Afin de permettre le test, les commandes automatiques étaient désactivées. Pour l'avocat de plusieurs familles de victimes, elles auraient dû être reprogrammées. Les trois membres de l’équipe de pilotage ont été mis en examen pour homicide et blessures involontaires après la publication de ce rapport.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.