Sur un vol de moins de huit heures, un pilote peut s'absenter du cockpit

En plateau, Jean-Christophe Batteria fait le point sur le dispositif de l'équipage d'un avion de ligne.

FRANCE 3

Ce jeudi 26 mars, la boite noire de l'A320 de Germanwings a révélé que le copilote se trouvait seul au moment du crash. Qu'il se serait verrouillé dans le cockpit, actionnant volontairement la descente. "Pour les vols de plus de huit heures, les équipages sont composés de trois pilotes. Il y a toujours deux personnes aux commandes, elles doivent sortir du cockpit une par une", explique en plateau Jean-Christophe Batteria.

De nouvelles mesures

"Sur Air France par exemple, les chefs de cabine ont pour consigne de pénétrer dans le cockpit toutes les 15 minutes, juste pour s'assurer que tout va bien", détaille le journaliste de France 3 avant de préciser que "sur les vols de moins de huit heures, un des deux coéquipiers peut s'absenter, laissant l'autre seul".

Suite à ce drame, plusieurs compagnies ont annoncé cette après-midi qu'elles "imposeraient à une hôtesse ou a un steward d'être présent dans le poste de pilotage si un pilote en sortait", poursuit en plateau Jean-Christophe Batteria.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des deux boîtes noires de l\'Airbus A320 de la compagnie Germanwings qui s\'est crashé le 24 mars 2015 dans les Alpes-de-Haute-Provence.
L'une des deux boîtes noires de l'Airbus A320 de la compagnie Germanwings qui s'est crashé le 24 mars 2015 dans les Alpes-de-Haute-Provence. (BUREAU D'ENQUETE ET D'ANALYSE POUR LA SECURITE DE L'AVIATION CIVILE)