Cet article date de plus de sept ans.

Les secours de retour sur les lieux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les recherches ont repris ce mercredi 25 mars sur le site du crash de l'A320 de Germanwings. Une équipe de France 3 fait un point sur l'enquête.

Les enquêteurs ont repris leurs recherches ce mercredi 25 mars après le crash de l'A320 de Germanwings mardi 24 mars dans le massif de l'Estrop dans les Alpes-de-Haute-Provence. Depuis l'aube, les hélicoptères peuvent à nouveau survoler la zone de la catastrophe. Plus d'une trentaine d'hommes sont à pied d'oeuvre sur le lieu du crash. Un travail dangereux puisque les parois sont à pic et la roche rendue très glissante par la pluie.

Deux objectifs

Les plus gros morceaux de l'avion ne dépassent pas la taille d'une porte de voiture. Aujourd'hui, les secouristes ont deux objectifs : trouver la seconde boîte noire et déterminer l'emplacement des corps. "L'identification est indispensable et on doit commencer par cela bien évidemment, car on le doit aux familles des victimes, mais je vous le répète, cela ne se fera pas en cinq minutes. Cela va prendre plusieurs semaines et je crois qu'il faut que tout le monde ait bien conscience qu'on va s'inscrire dans la durée", a déclaré au micro de France 3, Brice Robin, procureur de Marseille.
700 gendarmes et sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur cette catastrophe ainsi qu'une quinzaine d'hélicoptères.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.