La zone du crash de l'A320 est bloquée

Olivier Théron est en direct des Alpes-de-Haute-Provence pour rapporter les derniers éléments sur le crash d'un Airbus A320 qui a fait 150 morts ce 24 mars.

France 2

Après l'accident aérien qui a causé la mort de 150 personnes ce 24 mars sur un vol entre Barcelone et Düsseldorf, une équipe de France 2 a pu survoler la zone du crash.

"C'est une zone de montagne très escarpée, avec des barres rocheuses, des vallées complètement encaissées. Les plus hauts sommets sont à près de 3 000 mètres", explique Olivier Théron, depuis Château-Arnoux-Saint-Aubon, à proximité de Méolans-Revel (Alpes-de-Haute-Provence) où a sombré l'avion.

La zone est inaccessible

Toute la zone du crash a été bouclée "pour permettre aux travaux aériens d'intervenir pour prêter secours aux potentiels rescapés. Nous n'avons donc pas pu survoler la zone exacte du crash, nous avons croisé des hélicoptères de la gendarmerie qui s'en approchaient pour justement voir dans les alentours s'il y avait des éléments importants d'enquête pour comprendre les causes de ce crash."

D'après eux, il pourrait s'agir d'un problème de dépressurisation.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Espagnols traversent en larmes l\'aéroport de Barcelone (Espagne), le 24 mars 2015, après avoir appris le crash, en France, de l\'Airbus A320 qui devait assurer la liaison Barcelone-Düsseldorf. 
Des Espagnols traversent en larmes l'aéroport de Barcelone (Espagne), le 24 mars 2015, après avoir appris le crash, en France, de l'Airbus A320 qui devait assurer la liaison Barcelone-Düsseldorf.  (MAXPPP)