Cet article date de plus de six ans.

L'assureur Allianz évalue à 279 millions d'euros le coût du crash dans les Alpes

C'est ce que les assureurs vont devoir débourser. Cette estimation inclut la perte de l'avion.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secours sur le site du crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, le 30 mars 2015 à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). (CLAUDE PARIS / AFP)

Trois cents millions de dollars, soit 279 millions d'euros. L'allemand Allianz estime que les assureurs vont devoir débourser cette somme après le crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings. L'avion s'est écrasé dans les Alpes françaises le 24 mars, avec 150 personnes à bord, dont 144 passagers.

Cette estimation inclut la perte de l'avion, évaluée à environ 6,5 millions de dollars (6,02 millions d'euros), ainsi que les opérations de secours et de recherches, les frais juridiques et les probables demandes de dommages et intérêts des proches des victimes.

Selon Handelsblatt, quotidien allemand des affaires, les dommages et intérêts versés dans le cadre d'un crash aérien se montent généralement à un million de dollars (0,93 million d'euros) par passager. Toutefois, la présence d'Américains parmi les victimes pourrait conduire à une indemnisation plus importante.

Plus de trente assureurs concernés

Le montant de 279 millions d'euros avancé par Allianz représente environ 20% des primes du marché mondial de l'assurance aéronautique. Il fournit une première indication aux compagnies d'assurances, plus de trente, qui vont devoir partager le fardeau financier de la catastrophe, manifestement provoquée à dessein par le copilote.

Allianz a indiqué être à la tête du pool d'assureurs, un groupement de compagnies qui mettent en commun leurs capacités pour couvrir les risques de grande ampleur. Parmi les autres assureurs figureraient notamment l'américain AIG et le suisse Swiss Re.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crash dans les Alpes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.