Germanwings : les communes voisines entretiennent la mémoire du lieu

Un an après le crash d'un A320 dans les Alpes, les maires des communes autour du lieu du drame continue de le préserver et de garantir le lien avec les proches des victimes.

FRANCE 3

C'est une randonnée de plus de deux heures en plein cœur des Alpes-de-Haute-Provence. Un terrain escarpé, inaccessible en voiture, et qui est devenu un chemin de pèlerinage. Ce matin, les maires des communes du Vernet et de Prads-Haute-Bléone l'empruntent avec une certaine appréhension. "Quand on passe, on y pense. C'est vrai que, plus on va se rapprocher du lieu de l'accident, plus notre cœur va battre", exprime Francis Balique, maire du Vernet. Ce sentier mène au lieu du crash de l'A320 de la Germanwings le 24 mars 2015, où 150 personnes sont décédées.

Des images restent

En plein survol des Alpes, le copilote Andreas Lubitz avait volontairement précipité son avion contre la montagne, à plus de 700km/h. Depuis, les lieux ont été nettoyés, dépollués, mais les dernières minutes de l'appareil sont encore dans les mémoires. "J'ai cette image dans ma tête de gens qui regardent à travers le hublot", raconte ainsi le maire de Prads. L'an dernier, il a dû signer un à un les actes de décès des 150 victimes.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme observe le lieu du crash d\'un avion de la Germanwings, le 22 mars 2016, près du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence).
Un homme observe le lieu du crash d'un avion de la Germanwings, le 22 mars 2016, près du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence). (PETER KNEFFEL / DPA / AFP)