Crash de l'A320 : le scénario se précise ce vendredi

Retrouvée dans une ravine le jeudi 2 avril, le seconde boîte noire confirme une action volontaire du copilote de l'appareil.

FRANCE 3

La seconde boîte noire de l'A320 a parlé, ce vendredi 3 avril. Elle confirme l'action volontaire d'Andreas Lubitz, le copilote de l'avion qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Seul, enfermé dans le cockpit, le copilote a bien utilisé le pilote automatique pour faire descendre l'avion à une altitude de 30 mètres.

Plus d'une semaine de recherche

À plusieurs reprises, le copilote a également modifié les paramètres de vol pour augmenter la vitesse de la descente, précipitant l'appareil sur la montagne des Trois-Evéchés, le mardi 24 mars en fin de matinée.

Les enquêteurs avaient cherché la seconde boîte noire pendant plus d'une semaine. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a indiqué que les recherches se poursuivaient sur la zone du crash pour retrouver les effets personnels des victimes et établir le déroulement exact du crash.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site du Crash de l\'Airbus A320 de Germanwings, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 31 mars 2015.
Le site du Crash de l'Airbus A320 de Germanwings, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le 31 mars 2015. (YVES MALENFER / MINISTERE DE L'INTERIEUR)