Crash de l'A320 : le copilote serait responsable

Le copilote a volontairement empêché le commandant de bord de revenir dans la cabine de pilotage.

FRANCE 3

C'est une révélation cruciale pour l'enquête autour du crash de l'A320 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Selon les enregistrements de la boîte noire, seul le copilote était présent dans le cockpit au moment du crash. Le commandant de bord était coincé à l'extérieur après avoir momentanément quitté la cabine.
Seul aux commandes, le copilote programme la descente de 11 000 mètres de l'appareil.

Il aurait tenté de défoncer la porte

Quelques instants plus tard, le commandant de bord tente de rentrer de nouveau dans le cockpit. En vain. Les sons laissent également croire qu'il aurait tenté de défoncer la porte, volontairement verrouillée de l'intérieur. "Il n'avait a priori aucune raison d'empêcher son commandant de bord de revenir dans la cabine de pilotage. Il n'avait aucune raison de refuser de répondre au contrôleur aérien qui l'alertait sur sa perte d'altitude", note le procureur.
Pourtant, le copilote était bel et bien vivant, puisque des "bruits de respiration humaine" sont entendus dans les enregistrements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les fouilles des débris sur le massif des Trois-Évêchés, en-dessous de la tête de l\'Estrop, dans les Alpes, le 26 mars 2015.
Les fouilles des débris sur le massif des Trois-Évêchés, en-dessous de la tête de l'Estrop, dans les Alpes, le 26 mars 2015. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)