Crash de l'A320 : Comment les compagnies contrôlent leurs pilotes de ligne ?

France 2 a enquêté sur le suivi médical et surtout psychologique des pilotes de ligne, suite au crash volontaire d'un A320 par son copilote le 24 mars dans les Alpes.

FRANCE 2

Les pilotes de ligne doivent suivre des règles précises pour pouvoir voler. Ils doivent ainsi effectuer un contrôle annuel dans un établissement comme le centre d'expertise médicale du personnel navigant. Les pilotes français subissent pendant une demi-journée une série de tests physiques pour vérifier leur vue, leur ouïe, et leur santé cardio-vasculaire.

Des tests fréquents mais pas de suivi psychologique précis

Il n'existe cependant pas d'examen psychologique particulier, si ce n'est durant le bilan de santé physique où le médecin va devoir déterminer en quelques minutes les éventuelles difficultés personnelles du pilote : sa situation au sein de la compagnie, ses relations amoureuses ou familiales...

Les pilotes doivent également effectuer des tests en simulateur deux fois par an pour tester leur réactivité face à des situations inattendues en vol, où ils remettent en cause leur aptitude à voler.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le cockpit d\'un Airbus A320, stationné sur le tarmac de l\'aéroport de Djakarta (Indonésie), le 24 septembre 2008. 
Dans le cockpit d'un Airbus A320, stationné sur le tarmac de l'aéroport de Djakarta (Indonésie), le 24 septembre 2008.  (ADEK BERRY / AFP)