Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Crash de l'A320 : Andreas Lubitz était bien "malade" selon le BEA

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Crash de l'A320 : le scénario du crash volontaire confirmé par le BEA
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le BEA a rendu son rapport ce dimanche 13 mars sur le crash de l'A320 de la Germanwings qui a fait 150 morts.

 

Le 24 mars 2015, le crash de l'A320 de la Germanwings dans les Alpes faisait 150 victimes dont six membres d'équipage. Le Bureau d'enquêtes et d'analyses a dévoilé devant la presse, ce dimanche 13 mars, son rapport sur ce drame. Selon ce dernier, il n'y a plus aucun doute. Andreas Lubitz a volontairement entamé une manœuvre pour que l'appareil se crashe dans le massif alpin. Son employeur, la Germanwings, ignorait qu'il souffrait de problèmes psychologiques : "Plusieurs médecins avaient l'information que le pilote était malade, certains savaient même qu'il exerçait le travail de pilote. Cette information n'est pas parvenue aux autorités aéronautiques et à son employeur, la Germanwings", a affirmé Arnaud Desjardins, l'expert chargé de l'enquête.

Autoriser la rupture du secret médical

Le BEA préconise une série de mesures pour éviter une nouvelle catastrophe aérienne de ce type : un meilleur suivi des salariés sujets à des problèmes psychiatriques, mais également la levée possible du secret médical. Andreas Lubtiz a en effet séjourné plusieurs fois dans des hôpitaux pour soigner une dépression. Il avait même consulté un médecin quelques jours à peine avant le drame du 24 mars 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crash dans les Alpes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.