Crash dans les Alpes : la deuxième boîte noire en cours d'analyse

Les premiers résultats des analystes du Bureau Enquêtes et Analyses confirment la thèse de l'acte délibéré de la part du copilote qui entraîné l'avion dans une montagne des Alpes.

FRANCE 2

L'enquête avance dans le crash d'un avion de la Germanwings dans les Alpes. "L'analyse de la deuxième boîte noire ne fait que commencer et il y a 1300 paramètres à étudier et il y a déjà des éléments qui ont été communiqués par le Bureau Enquêtes et Analyses (BEA)", rapporte Marc de Chalvron, journaliste de France 2 en direct des locaux du BEA. "On a appris que le pilote avait modifié le pilotage automatique pour le mettre en mode descente, de sorte qu'il atteigne une altitude de trente mètres de manière à frapper de plein fouet la montagne", poursuit-il.

L'acte délibéré confirmé

"De plus, on a appris que le pilote avait modifié à plusieurs reprises la vitesse du pilote automatique comme s’il fallait en finir au plus vite. C'est tout ce qu'a communiqué le BEA pour l'instant, l'analyse ne fait que commencer", répète le journaliste. "L'acte délibéré ne fait plus guère de doute", conclut Marc de Chalvron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de la seconde boîte noire de l\'A320 de Germanwings qui s\'est écrasé dans les Alpes, présentée jeudi 2 avril 2015, à Marseille (Bouches-du-Rhône). 
Une photo de la seconde boîte noire de l'A320 de Germanwings qui s'est écrasé dans les Alpes, présentée jeudi 2 avril 2015, à Marseille (Bouches-du-Rhône).  (BORIS HORVAT / AFP)