Cet article date de plus de six ans.

Vidéo À quoi pensait le copilote juste avant le crash de l'A320 ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Qu'est-ce qui a poussé Andreas Lubitz à provoquer le crash de l'A320 le 24 mars ? Quel a été son comportement dans le cockpit ?

La boîte noire a permis d'en savoir plus sur les causes du crash de l'A320 mardi 24 mars dans les Alpes. Le copilote de l'avion, Andreas Lubitz, aurait volontairement fait crasher l'appareil, se tuant avec les 149 autres occupants.
Deux moments clés trahissent son intention : quand l'arrivée de Düsseldorf est abordée dans la conversation entre les deux pilotes, le ton du copilote change radicalement. "Alors qu'avant, c'est un dialogue normal, même un peu enjoué. Quand le commandant de bord parle du briefing, de l'atterrissage, les réponses sont courtes, brèves", explique le procureur de la République de Marseille Brice Robin.

Pas le profil d'un terroriste

Son attitude change encore quand il se retrouve seul dans le cockpit, il devient totalement silencieux, ne répond pas aux appels de la tour de contrôle. Pour le procureur, l'acte volontaire ne fait aucun doute : "Il n'avait aucune raison d'empêcher son commandant de bord d'entrer dans la cabine de pilotage, de ne pas répondre aux contrôleurs aérien."
Selon les enquêteurs, Andreas Lubitz, dont les domiciles ont été perquisitionnés ce jeudi, n'a pas le profil d'un terroriste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.