Crash d'un Mirage 2000D dans le Jura : la boîte noire de l'appareil a été retrouvée ce week-end

Elle pourrait expliquer les raisons du crash qui a coûté la vie à deux militaires français.

Les débris du Mirage 2000D sont éparpillés sur plusieurs hectares enneigés, à plus de 1 000 mètres d\'altitude, entre le Jura et le Doubs.
Les débris du Mirage 2000D sont éparpillés sur plusieurs hectares enneigés, à plus de 1 000 mètres d'altitude, entre le Jura et le Doubs. (VALENTIN COLLIN / MAXPPP)

La boîte noire du Mirage 2000D qui s'est écrasé mercredi 9 janvier, près de Mignovillard dans le Jura, a été retrouvée ce week-end, rapporte lundi 14 janvier France Bleu Besançon"La boîte noire a été retrouvée ce week end et sera transmise pour analyse à la direction générale de l’armement qui dépend du Ministère des Armées", a expliqué le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, chargé de l’enquête pénale.

Deux militaires morts sans s'être éjectés

L'exploitation de cette boîte noire pourrait expliquer les raisons du crash, qui a coûté la vie aux deux militaires de la base aérienne de Nancy-Ochey, sur les hauteurs de Mignovillard, alors qu'ils effectuaient "une classique mission d'entraînement en vol à basse altitude aux instruments".

L'identité des deux membres d'équipage avait été révélée jeudi 10 janvier par la ministre des Armées : il s'agit du capitaine Baptiste Chirié et de la lieutenant Audrey Michelon. Aucun des deux n'a activé la balise de détresse, placée sur les sièges éjectables.