Crash de l’Ethiopian Airlines : une Française engage des procédures contre Boeing

Nadège Dubois-Seex a perdu son mari dans le crash d'Ethiopian Airlines en mars dernier. Elle réclame des dommages et intérêts au constructeur américain Boeing.

FRANCE 3

"Le choc de cette nouvelle est indescriptible et nous a déchiré le cœur"Nadège Dubois-Seex a perdu son mari dans le crash du vol ET302 de l'Ethiopian Airlines le 10 mars dernier. Elle engage une action aux États-Unis contre Boeing, le constructeur de l'avion. Après l'accident, le système de stabilisation de l'appareil est rapidement mis en cause. Il aurait provoqué une violente descente vers le sol, incontrôlable par les pilotes.

Les 737 Max cloués au sol

L'enquête technique est toujours en cours, mais le géant américain a depuis reconnu des défauts sur les logiciels, alors que toute la flotte de 737 Max est clouée au sol. Pour l’avocat de Nadège Dubois-Seex, Boeing connaissait parfaitement ce grave problème après un premier crash cinq mois plus tôt en Indonésie. Une autre famille française avait déposé une première plainte en avril dernier à Paris pour homicide involontaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site du crash d\'un avion de la compagnie Ethiopia Airlines, à l\'est d\'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019. 
Le site du crash d'un avion de la compagnie Ethiopia Airlines, à l'est d'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019.  (MICHAEL TEWELDE / AFP)