Collision à Nangis : le bilan aurait pu être plus lourd

Un train a heurté un camion sur un passage à niveau, mardi 21 avril, à Nangis. Une équipe de France 3 revient sur cet accident.

France 3

La collision entre un train et un poids lourd, ce mardi 21 avril, à Nangis (Seine-et-Marne) aurait pu être beaucoup plus dramatique. Le choc a provoqué le déraillement de plusieurs wagons du train Intercités qui reliait Belfort à Paris. Sur les 350 passagers, 37 sont blessés, et abasourdis par le moment qu'ils viennent de vivre. "C'est extrêmement choquant, ça a complètement démonté le quai", confie une passagère au micro de France 3.

Un sapeur-pompier présent au moment de l'accident

Malgré les 300 mètres de voies endommagées, tous ici ont le sentiment que le bilan humain aurait pu être bien plus grave sans l'intervention d'un sapeur-pompier qui se trouvait là par hasard. "Le sapeur-pompier a eu la présence d'esprit, lorsqu'il a entendu le signal du passage à niveau retentir, de faire évacuer le quai", explique Michel Billout, sénateur-maire de Nangis.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la remorque du convoi exceptionnel serait restée bloquée entre les barrières, provoquant la collision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon la préfecture de Seine-et-Marne, le train, un Intercités qui transportait 350 personnes, \"a déraillé mais ne s\'est pas couché sur les voies\".
Selon la préfecture de Seine-et-Marne, le train, un Intercités qui transportait 350 personnes, "a déraillé mais ne s'est pas couché sur les voies". (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)