Collision entre deux bateaux au large de Marseille : au moins 12 personnes blessées, dont quatre grièvement

Un accident impliquant deux navires d'une dizaine de mètres est survenu, samedi, en fin d'après-midi. Tous les occupants des embarcations ont pu être "récupérés", affirme la préfecture maritime.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une vedette de la gendarmerie maritime à Marseille, le 13 juin 2019. (MAXPPP)

L'accident s'est produit un peu avant 17 heures, à 200 mètres des côtes. Une collision entre un bateau de plaisance et un navire spécialisé dans le comptage des espèces marines a fait au moins 12 blessés, samedi 9 septembre, au large du cap Croisette, au sud de Marseille, a annoncé à franceinfo la préfecture maritime de la Méditerranée, confirmant une information de La Provence. Quatre personnes ont été hospitalisées en urgence absolue et "huit à neuf" autres, moins grièvement blessées, ont été prises en charge en urgence relative.

Les victimes se trouvaient à bord de deux bateaux mesurant une dizaine de mètres de long : une vedette transportant sept personnes et un navire en bois avec 14 occupants, selon la préfecture maritime. Certains d'entre eux ont été projetés en mer lors de la collision. "Sur les 21 personnes à bord, toutes ont été récupérées", affirment les services de l'Etat, si bien que le dispositif de recherche a été levé. Près d'une dizaine d'engins nautiques et aériens avaient été déployés par les marins-pompiers de Marseille, la sécurité civile et la police pour porter secours aux victimes de la collision.

"Des bras et des jambes cassés"

Un des bateaux impliqués est le Diplodus, utilisé pour des opérations de comptage des espèces marines, rapporte l'élu marseillais Hervé Menchon, adjoint au maire en charge de la biodiversité marine, sur X (ex-Twitter). 

Joint par France Bleu Provence, Hervé Menchon fait état de "dégâts très importants, des bras et des jambes cassés, des garrots". Le Diplodus a été "éventré" et son capitaine a été "projeté à l'eau", avant d'être victime d'un arrêt cardiaque et d'être réanimé par des plongeurs d'un bateau qui se trouvait à proximité, affirme-t-il. Selon lui, le pilote du second navire impliqué, qui transportait "des touristes", a été placé en garde à vue. Très touché, l'élu voit dans cet accident l'illustration d'un monde "conscient des enjeux pour préserver la nature qui se fait démolir par un modèle économique du bruit, de la fureur et de la vitesse".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.