Cet article date de plus de cinq ans.

Ados tués en Haute-Loire : l'enquête se poursuit

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Ados tués en Haute-Loire : l'enquête se poursuit
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Samedi 13 juin, trois adolescents sont morts dans une explosion en Haute-Loire. Ce 14 juin, une cellule psychologique a été mise en place et les enquêteurs poursuivent leur enquête.

L'enquête se poursuit dimanche 14 juin, au lendemain de l'explosion qui a coûté la vie à trois adolescents en Haute-Loire. Dans une bâtisse abandonnée, cachée derrière les arbres, une explosion a eu lieu samedi après-midi. Ce dimanche matin, la zone est toujours bouclée. Trois adolescents âgés de 14 à 16 ans sont décédés. Un quatrième a été blessé par la déflagration si puissante que tout le village l'a ressenti.

Mise en place d'une cellule psychologique

Les quatre adolescents étaient peut-être en train de fabriquer des fumigènes avec des produits chimiques instables, car des traces d'acétone et d'acide chlorhydrique ont été retrouvées sur place. Selon les premières hypothèses, à l'origine de ce mélange, un jeu de simulation de guerre qui se pratique avec des armes factices tirant de petites billes : l'airsoft. Une arme de ce type a été retrouvée près de la maison abandonnée ce qui laisse penser que les victimes étaient amatrices de ce jeu. De leur côté, les familles des adolescents ont été prises en charge par une cellule de soutien psychologique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.