Reprise des cours au collège de Millas : "Je pense aller voir des psychologues, parce que je fais des cauchemars"

Amélys, une élève de 5e au collège de Millas (Pyrénées-Orientales), a témoigné de sa peine à franceinfo lundi, quatre jours après la collision entre un TER et un car scolaire qui a tué cinq de ses camarades. 

Les gendarmes devant le collège de Millas (Pyrénées-Orientales), le 15 décembre 2017.
Les gendarmes devant le collège de Millas (Pyrénées-Orientales), le 15 décembre 2017. (MAXPPP)

Les cours reprennent lundi 18 décembre pour les élèves du collège de Millas (Pyrénées-Orientales) où étaient scolarisées les victimes de l'accident entre un car et un TER jeudi 14 décembre. Cinq enfants sont morts, une quinzaine d'autres ont été blessés.

Une équipe de soutien psychologique sera sur place pour venir en aide aux jeunes qui le souhaitent. "Je pense aller voir des psychologues, leur parler, parce que je fais des cauchemars", a témoigné sur franceinfo Amélys, une élève de 5e.  

"Je n'arriverai pas à travailler"

L'adolescente hésite à revenir au collège pour assister au cours. "Si j'y vais, je pense que ça serait trop dur, que je n'arriverai pas à travailler. Je ne pense qu'à ça, je n'arrive plus à dormir. Je ne veux pas y croire", a expliqué la collégienne. Plusieurs de ses amis sont décédés dans l'accident ou "ont été gravement touchés. Je me rappellerai toujours de leur visage".  

Amélys était notamment une amie proche d'Allan, l'une des cinq victimes. "Quand il venait me voir, il me parlait, on rigolait. Il était toujours généreux avec les autres. Quand il avait un goûter, il le partageait avec tout le monde. Quand j'y repense, ça fait mal".

"Je ne pense qu'à ça, je n'arrive plus à dormir. Je ne veux pas y croire" Amélys, en 5e au collège de Millas, à franceinfo.
--'--
--'--