Drame de Millas : la conductrice du car aurait forcé le passage à niveau

Une reconstitution de l'accident entre un car scolaire et un TER à Millas, qui a fait six morts, a eu lieu ce mardi 19 décembre. La barrière du passage à niveau semblait fermée au moment du drame.

France 3

Un autocar identique à celui impliqué dans l'accident sur le même itinéraire et à la même vitesse. La reconstitution sur le lieu du drame de Millas (Pyrénées-Orientales) ce mardi matin devait déterminer le champ de vision de la conductrice. Les premières constatations techniques ne montrent pas de difficultés particulières. Mais des indices indiqueraient plutôt que la barrière du passage à niveau était fermée.

Chapelle ardente mercredi

Déjà entendue vendredi, la conductrice du car a de nouveau été placée en garde à vue. Selon son avocat, elle est formelle : la barrière était levée. Dans le village de Saint-Féliu-d'Avall, d'où sont originaires les enfants tués, personne ne veut croire à l'erreur humaine. Mercredi, une chapelle ardente sera installée dans le village. Les habitants pourront se recueillir devant les dépouilles des jeunes victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PASCAL PAVANI / AFP)