Accident de Puisseguin : désarroi et colère des familles de victimes suite au non-lieu

Publié
Accident de Puisseguin : désarroi et colère des familles de victimes suite au non-lieu
France 3
Article rédigé par
R.Moquillon, G.Coulon, J.Galichet, S.Tuscq-Mounet, France 3 Aquitaine, B.Bervas - France 3
France Télévisions

Un accident de car à Puisseguin, le 23 octobre 2015, avait emporté 43 personnes. Six ans après, la justice a prononcé un non-lieu. Les parties civiles ont décidé de faire appel de la décision.

Six ans après l'accident de Puisseguin (Gironde), l'émotion est toujours aussi vive chez les familles des victimes. 43 personnes avaient perdu la vie au cours du drame. La douleur est ravivée, samedi 23 octobre, par l'annonce du non-lieu. La justice reconnaît la seule responsabilité du chauffeur de camion pour excès de vitesse, mais celui-ci est décédé dans l'accident. Il avait perdu le contrôle de son véhicule dans un virage, et sa remorque avait percuté de plein fouet l'avant du car de retraités. Les deux véhicules s'étaient alors embrasés.

Un réservoir non homologué dans le camion ?

Face au non-lieu, les familles sont dans l'incompréhension. "C'est une faute humaine, (…) on le savait depuis le début, mais la cause de l'incendie, on ne la connaît pas", déplore Michel Vigier, président du collectif des victimes de Puisseguin. D'après un rapport du bureau d'expertise et d'analyse datant de 2017, l'incendie aurait été provoqué par la présence d'un réservoir non homologué dans le camion. Le parquet et les avocats des victimes ont fait appel de la décision. François Hollande, président de la République durant le drame, s'est rendu en fin de journée sur place afin de rendre hommage aux victimes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.