Accident de l'A7 : le turbo de la voiture pointé du doigt

La responsabilité de Renault doit-elle être mise en cause à la suite de l'accident de l'A7 ? L'avocat du conducteur du véhicule envisage une plainte en ce sens. Cinq enfants sont décédés lundi 20 juillet.

France 2

L'accident de l'autoroute A7 est-il dû à une défaillance mécanique du véhicule ? C'est ce qu'affirme un premier rapport. Lundi 20 juillet, cinq enfants ont perdu la vie dans la Drôme, quatre autres personnes sont grièvement blessées. Un drame qui aurait pu être évité selon l'avocat de la famille, qui évoque une panne du turbo.

Une défaillance du turbo

Le turbo, pièce maîtresse du moteur, est situé sous le capot du véhicule. Le rapport pointe un dysfonctionnement, une casse de cette pièce. Les fuites d'huile auraient provoqué l'incendie du moteur, ce qui a bloqué le système de freinage. Le conducteur se trouvait dans la quasi impossibilité de couper le moteur, car la panne neutralise tous les systèmes d'assistance au freinage. L'avocat de la famille met en cause le constructeur du véhicule. Renault ne souhaite pas s'exprimer pour l'instant.




Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers sur les lieux de l\'accident dans lequel sont morts cinq enfants sur l\'A7, près d\'Albon (Drôme), le 20 juillet 2020.
Des pompiers sur les lieux de l'accident dans lequel sont morts cinq enfants sur l'A7, près d'Albon (Drôme), le 20 juillet 2020. (OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)