Exposition : les ports de Pissaro

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 29/04/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L‘animal ne mord pas, son danger, c'est son poids. Avec ses 3.138 kg, il peut, d'un coup de nageoire, emporter ces hommes par le fond. Ces orques sont-elles malheureuses ? 5 bébés sont nés dans ces bassins. Preuve que les femelles sont en confiance, même loin de leur milieu naturel.

Les ports du Nord comme vous ne les avez jamais vus. Le Musée d'art moderne du Havre met à l'honneur le travail du maître impressionniste Camille Pissarro, qui a consacré, à la fin du XIXe siècle, une place prépondérante de son oeuvre à l'effervescence des quais.

Le Havre, l'entrée du port aujourd'hui, et celle saisie par Pissarro en 1903. L'activité du port fascine toujours autant. Le peintre, à la fin de sa vie, avait été saisi.

Les porte-containers ont remplacé les teamers, les voiliers, mais ce ballet, cette activité, cette fumée dans le ciel du port qui intéresse l'artiste.

De sa chambre d'hôtel, détruite comme le reste de la ville pendant la guerre, Pissarro va réaliser cette série de tableaux : l'entrée du port sous différents angles à différents moments.

Ici, le luminaire, il y a un effet atmosphérique, peut-être la pluie, d'ailleurs le pavé luit, les gens ont l'air d'avoir des parapluies. On est la dans un autre tableau où il fait beau, toujours le même poteau.

Le poteau sert de repère pour les autres tableaux.

Le JT
Les autres sujets du JT