Euro 2024 : ultra-dominatrice, la République tchèque n'a pas réussi à faire plier la Géorgie

La Géorgie et la Tchéquie n'ont pas réussi à se départager (1-1) samedi, lors de la deuxième journée de la phase de groupes de l'Euro en Allemagne.
Article rédigé par Sasha Beckermann
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Ladislav Krejci et Georges Mikautadze, le 22 juin 2024, à Hambourg (Allemagne), pendant l'Euro. (RONNY HARTMANN / AFP)

Les suiveurs du football attendaient beaucoup de cette rencontre, ils n'ont pas été déçus. La Géorgie et la République tchèque se sont quittées sur un match nul (1-1) pour cette deuxième journée de la phase de groupes de l'Euro, samedi 22 juin. Mais les deux équipes ont offert une rencontre engagée, dont le score ne reflète pas les nombreuses occasions à mettre au crédit de la Tchéquie. La République tchèque et la Géorgie pointent respectivement aux troisième et quatrième places du groupe F et restent en course pour la qualification en huitièmes de finale. 

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que le portier géorgien Giorgi Mamardashvili ne soit mis à l'épreuve par l'attaque tchèque, trois minutes précisément. Tout au long de la rencontre, la Géorgie a eu du mal à sortir de son camp face à une Tchéquie ultra-dominatrice, et doit grandement ce match nul aux nombreux arrêts effectués par le gardien de Valence (3e, 4e, 9e, 14e, 45e+ 5, 77e...). Contre le cours du jeu, les hommes de Willy Sagnol ont pris les devants sur un pénalty tiré par Georges Mikautadze, en toute fin de première période, après une main de Robin Hranac. 

C'est finalement à l'heure de jeu, que Patrik Schick, la star tchèque du Bayer Leverkusen, a permis à son équipe de revenir à 1-1. L'attaquant a repris opportunément un ballon de la poitrine, et cette fois-ci Giorgi Mamardashvili n'a rien pu faire. Et alors que les Tchèques lançaient toutes leurs forces pour la conquête des trois points, les Géorgiens, eux, ont mis toutes les leurs dans la conservation de ce précieux match nul. La rencontre a offert un tout dernier frisson à la fin du temps additionnel, avec un trois contre un et la balle de la victoire pour Saba Lobjanidze qui a manqué l'occasion d'offrir à la Géorgie sa première victoire dans un Euro, en frappant au-dessus du but adverse. Point négatif supplémentaire pour la République tchèque : la sortie de Patrik Schick, touché à la jambe droite, à la 67e minute. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.