Euro 2024 : la Fédération française de football veut "éviter toute forme de pression et utilisation politique de l'équipe de France"

Dans un communiqué publié samedi, la FFF a rappelé sa neutralité, même si elle s'associe "au nécessaire appel à aller voter".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Dans un communiqué publié le 15 juin 2024, la Fédération française de foot (FFF) demande à "éviter toute forme de pression et utilisation politique de l'équipe de France". (RICCARDO MILANI / AFP)

C'est un sujet brûlant en France et le monde du football n'y échappe pas. Depuis leur arrivée en Allemagne, mercredi, pour y disputer l'Euro, les joueurs tricolores sont régulièrement questionnés sur la situation politique en France. Samedi 15 juin, c'est la Fédération française de football qui s'est exprimée sur le sujet. Dans un communiqué, la FFF a demandé à "éviter toute forme de pression et d'utilisation politique de l'équipe de France" au sujet des élections législatives anticipées.

"Depuis le début de la semaine, les joueurs de l'équipe de France ont pratiquement tous été interrogés, lors de leur passage en conférence de presse, sur les conséquences des résultats issus des urnes à l'occasion des élections européennes du dimanche 9 juin", a d'abord rappelé l'institution dirigée par Philippe Diallo.

La FFF rappelle sa neutralité et celle de la sélection

"Chacun d'entre eux a pu s'exprimer librement, selon ses propres convictions et sa propre sensibilité. Très attachée à la liberté d'expression et à la citoyenneté, la Fédération française de football s'associe au nécessaire appel à aller voter, exigence démocratique", mais "souhaite que soit comprise et respectée par tous sa neutralité [...] ainsi que celle de la sélection", a-t-elle poursuivi.

Ce message, clair, fait suite à la prise de position marquée de l'attaquant des Bleus, Marcus Thuram, qui a appelé en fin de matinée à "se battre pour que le RN ne passe pas" lors des élections législatives, les 30 juin et 7 juillet. Plus tôt, Olivier Giroud, Ousmane Dembélé et Benjamin Pavard avaient également encouragé les Français à aller voter, sans donner de consigne de vote.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.