Euro 2024 : Kylian Mbappé présent à l'entraînement des Bleus à deux jours du match contre les Pays-Bas

Le capitaine des Bleus, qui s'est fracturé le nez lundi contre l'Autriche, s'est présenté sans masque mais avec un pansement, mercredi.
Article rédigé par Andréa La Perna - envoyé spécial à Paderborn
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Kylian Mbappé en discussion avec Didier Deschamps et l'un de ses adjoints lors de l'entraînement de l'équipe de France à Paderborn (Allemagne), le 19 juin 2024. (HORTENSE LEBLANC/FRANCEINFO: SPORT)

Il s'est fait attendre, mais Kylian Mbappé s'est présenté sur la pelouse de la Home Deluxe Arena de Paderborn, mercredi 19 juin. Quarante-huit heures avant d'affronter les Pays-Bas, le capitaine des Bleus est sorti des vestiaires trente minutes après ses coéquipiers pour effectuer un travail individuel avec le préparateur physique de l'équipe de France Cyril Moine. Sans masque, mais avec un pansement sur son nez fracturé deux jours plus tôt, il a enchaîné un footing en forme de montée en puissance, puis quelques passes, avant de s'exercer au tir face à Brice Samba et Alphonse Areola.

Kylian Mbappé lors de la séance d'entraînement des Bleus à Paderborn (Allemagne), le 19 juin 2024. (HORTENSE LEBLANC/FRANCEINFO: SPORT)

Le nouveau joueur du Real Madrid était de bonne humeur. On l'a vu discuter avec Didier Deschamps, lui mimant ce qui ressemblait à son fameux duel avec Kevin Danso. "La bonne nouvelle, c’est qu'il allait un peu mieux quand je l'ai croisé ce matin", avait rapporté William Saliba à midi, lors de la conférence de presse quotidienne. Il n'empêche que le nez de Kylian Mbappé était encore bien gonflé et qu'il faudra attendre encore un peu avant de le voir porter un masque.

La séance d'entraînement n'a pas dissipé le brouillard autour de l'attaque qui débutera contre les Pays-Bas, vendredi. Olivier Giroud a participé à l'échauffement et au toro, mais s'est abstenu lors de l'atelier des frappes (au même titre que Kingsley Coman). N'ayant joué que cinq minutes contre l'Autriche, puis ménagé la veille lors du match d'entraînement contre la réserve de Paderborn, il a effectué un travail de fractionné personnalisé. Il s'est surtout longuement étiré les adducteurs, une partie du corps qui le fait souffrir ces derniers jours.

Trois autres joueurs en ont fait moins que lui sur la pelouse. En premier lieu, le défenseur central Dayot Upamecano, qui est resté en salle pendant toute la séance à cause d'une petite tension, sans gravité, au mollet gauche. Son binôme de la défense, William Saliba, l'a rejoint pour des douleurs - également sans gravité - à la cheville droite après un léger footing, comme Theo Hernandez, qui s'est contenté d'une vingtaine de minutes sur un vélo d'appartement (douleur au muscle fessier). Jeudi, les Bleus s'envolent pour Leipzig où un dernier entraînement les attend avant leur deuxième match dans cet Euro. Didier Deschamps se présentera en conférence de presse et en dira un peu plus sur les états de forme de chacun.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.