Euro 2024 : Kanté partout, Maignan infranchissable, Griezmann dans le dur... Les notes des Bleus contre les Pays-Bas

Vaillants dans leur combat contre l'Autriche lors de la première journée, les joueurs de l'équipe de France ont à nouveau montré solidité et manque de réalisme, vendredi.
Article rédigé par Andréa La Perna - envoyé spécial à Leipzig (Allemagne)
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Mike Maignan et N'Golo Kanté lors de leur match contre les Pays-Bas à l'Euro 2024, le 21 juin, à Leipzig. (AFP)

Pas de victoire, mais une équipe de France toujours solide. Les Bleus ont été tenus en échec par les Pays-Bas (0-0) pour leur deuxième match de la phase de groupes de l'Euro 2024, vendredi 21 juin. Dominateurs, ils regretteront, comme face à l'Autriche, un manque de réalisme. En l'absence de Kylian Mbappé, resté sur le banc toute la rencontre, le secteur défensif aura brillé avec un grand Mike Maignan et une charnière centrale qui monte en puissance.

Mike Maignan : 8/10

Infranchissable. Son arrêt (fabuleux) dès la première minute de jeu face à Frimpong a donné le ton. Il a ensuite dégoûté Gakpo, dont la frappe enroulée (et masquée) avec rebond avait tout pour tromper sa vigilance (16e). Deux matchs, zéro but encaissé et toujours autant de sérénité.

Jules Koundé : 6,5/10

Il lui aura fallu du temps, mais ça y est, Jules Koundé est à l'aise dans son maillot bleu. Dans la lignée de sa prestation solide contre l'Autriche, il a ajouté des initiatives à sa rigueur défensive. Une relance malheureuse en deuxième période (77e).

Dayot Upamecano : 7/10

Prêt pour le combat, il a enchaîné les interventions conquérantes (4e, 7e, 10e, 31e, 51e). Clairement le défenseur le plus en vue. Sa seule erreur aurait néanmoins pu coûter cher, puisqu'il a laissé Depay se retourner sur le but refusé des Pays-Bas (69e).

Dayot Upamecano face aux Pays-Bas, le 21 juin 2024, à Leipzig. (FRANCK FIFE / AFP)

William Saliba : 6,5/10

Quand un joueur prend de la vitesse face à lui, il ne panique jamais et c'est sûrement sa plus grande force. Le défenseur d'Arsenal a gommé ses erreurs du match contre l'Autriche et affiché une pleine sérénité.

Theo Hernandez : 4/10

Son premier ballon, remis de manière kamikaze dans la course de Frimpong, a failli offrir un but d'entrée de jeu aux Néerlandais. Sans espace devant lui, il a éprouvé de grandes difficultés à exister et ses interventions défensives ont parfois été approximatives.

Ousmane Dembélé : 4/10

On en attend forcément plus d'un tel joueur. Quand on est capable d'éliminer aussi facilement un adversaire, on doit faire plus de différences. Aucun tir cadré (2 tentés), trois dribbles réussis sur sept, et surtout une perte de balle évitable dans son camp face à Simons qui a donné quelques sueurs froides (36e). Remplacé par Kingsley Coman (75e).

Aurélien Tchouameni : 5,5/10

Il n'était pas loin d'être forfait pour toute la phase de groupes à cause d'une fracture de fatigue au pied gauche, mais cela n'a pas refroidi Didier Deschamps pour faire de lui la seule nouveauté dans son onze de départ. Sa présence au milieu, mais aussi en défense dans des schémas de relance à trois, a permis de casser le pressing adverse et de laisser plus d'espaces à ses coéquipiers. A titre personnel, il n'a pas particulièrement brillé mais s'est procuré son occasion, avec une tête au-dessus de la barre (63e).

N'Golo Kanté : 7,5/10

Irréprochable. Au milieu, derrière, et même devant... Que dire de plus qui n'ait pas encore été dit sur lui ? S'il y avait encore une personne sceptique sur son apport à cette équipe de France, elle devrait avoir changé d'avis. L'UEFA l'a élu homme du match pour la deuxième fois d'affilée.

N'Golo Kanté face aux Pays-Bas, à Leipzig, le 21 juin 2024. (AFP)

Adrien Rabiot : 4,5/10

Décalé sur le côté gauche, il a donné l'impression de ne pas toujours savoir quoi faire malgré une attitude toujours aussi professionnelle. En donnant le ballon à Griezmann plutôt que de l'envoyer au fond des filets, alors qu'il était à six mètres de la ligne de but, il a gâché la plus grosse occasion française de la rencontre (14e). Son abattage en deuxième période sauve un peu son bilan, quatre jours après avoir été l'un des hommes du match contre l'Autriche.

Antoine Griezmann : 4/10

Pas de rebond pour celui qui avait été trop peu influent contre l'Autriche. Installé plus haut sur le terrain, il s'est senti obligé de devoir décrocher pour toucher plus de ballons, sans réussir à faciliter le jeu tricolore. Il est passé tout proche de marquer à deux reprises (14e, 65e) mais a manqué de réalisme. Une nouvelle fois particulièrement peu inspiré sur coup de pied arrêté, il a fini par renoncer, confiant la tâche à Dembélé.

Le capitaine des Bleus Antoine Griezmann à l'occasion du match contre les Pays-Bas lors de la deuxième journée de la phase des poules de l'Euro, à Leipzig (Allemagne), le 21 juin 2024. (JAN WOITAS / AFP)

Marcus Thuram : 6/10

On lui reprochera sa frappe totalement manquée alors qu'il partait seul au but (28e), mais il faudra valoriser son excellent travail en pivot qui est à l'origine des deux occasions les plus franches (14e, 65e). La tâche n'était pas simple face à une défense centrale menée par Van Dijk. Remplacé par Olivier Giroud (75e).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.