Euro 2021 : Turquie, l'entrée en lice ratée d'un outsider attendu

Attendue comme l'un des outsiders de l'Euro 2021, la Turquie n'a rien montré pour son entrée en lice dans la compétition ce vendredi contre l'Italie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La défense turque aux abois sur l'ouverture du score italienne sur un but contre son camp de Merih Demiral. (ANDREW MEDICHINI / POOL)

Attendue dans ses plus beaux habits pour ouvrir le bal de l'Euro 2021 vendredi 11 juin face à l'Italie, la Turquie a semblé étouffée dans un costume peut-être trop cintré. A Rome, la séduisante équipe (sur le papier) de Senol Gunes a été corrigée par la Squadra Azzurra (3-0) au cours d'un match où elle n'aura jamais existé. A l'évidence, l'équipe qui a battu la France le 8 juin 2019 (2-0), puis tenu tête à l'Allemagne (3-3) et à la Croatie (3-3) en 2020, et qui a battu les Pays-Bas en mars dernier (4-2), n'était pas présente sur la pelouse du Stadio Olimpico.

Un visage méconnaissable

Après une première période passée à défendre son but avec une incapacité chronique à ressortir de son camp, la Turquie a dû attendre la 51e minute pour tenter son premier tir sur le but italien. Burak Yilmaz et ses coéquipiers n'ont d'ailleurs pas eu beaucoup de temps pour capitaliser sur cette micro-révolte, encaissant l'ouverture du score deux minutes plus tard. 

Symbole d'une soirée complètement ratée, c'est sur un but contre son camp que les Turcs ont entamé leur dégringolade (53e). Trouvé sur le côté droit, Domenico Berardi a vu le champ s'ouvrir tout seul devant lui grâce à la glissade d'Umut Meras. Et même si son centre n'allait trouver aucun coéquipier, le ventre de Merih Demiral s'est chargé de pousser le ballon dans les filets...

Inoffensifs et permissifs

Logiquement, l'Italie a enfoncé le couteau dans la plaie grâce à Ciro Immobile d'abord, opportuniste après une reprise de volée de Leonardo Spinazzola repoussée par le gardien Ugurcan Cakir (67e). Puis, c'est Lorenzo Insigne, décalé par le même Immobile, qui a corsé l'addition (80e). Alors que la Turquie n'avait pris que trois buts lors de sa campagne de qualification pour l'Euro 2021, elle en a encaissés autant sur cette seule rencontre contre l'Italie.

Identifiés comme des outsiders solides du tournoi, les Turcs ont effectué les pires débuts qu'ils auraient pu imaginer. Ils devront, qui plus est, faire un déplacement de plus de 3000 kilomètres direction Bakou en Azerbaïdjan pour leur deuxième match, prévu mercredi 16 juin contre le pays de Galles (18h). Avec la pression, en plus, de devoir marquer des points pour ne pas hypothéquer une qualification pour les huitièmes de finale. Mais la Turquie est habituée des débuts ratés, perdant chacune de ses six précédentes entrées en lice à l'Euro ou en Coupe du monde. En 2002, cela ne l'avait pas empêchée d'atteindre les demi-finales du Mondial.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.