Euro 2021 : l’Espagne ne trouve pas la faille contre la Suède pour son entrée en lice

Confisquer le ballon n'aura pas suffi aux Espagnols pour débuter l’Euro 2021 par une victoire, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rodrigo (gauche) et l'Espagne n'ont pas fait lever les foules contre la Suède à l'Euro le 14 juin 2021 à Séville. (JOAQUIN ARCOS / ANADOLU AGENCY via AFP)

Après les entrées en lice victorieuses des autres favoris avant elle, l'Espagne espérait imiter l'Italie, la Belgique, l'Angleterre et les Pays-Bas. Mais la Roja n'a jamais réussi à trouver la faille contre la Suède, lundi 14 juin (0-0) à Séville. À l'image du nul contre le Portugal le 4 juin dernier (0-0). Les hommes de Luis Enrique ont à la fois éprouvé des difficultés à convertir en occasions franches une possession de balle outrageuse, et manqué de réalisme face au but.

85% de possession et... quatre tirs cadrés

Un homme symbolise cet échec : Alvaro Morata. Titularisé à la pointe de l'attaque alors qu'il était déjà décrié pour ses trop nombreux ratés, l'avant-centre de la Juventus Turin a encore gâché. C'est lui qui s'est procuré la plus franche occasion espagnole, se retrouvant tout seul dans la surface après une intervention manquée de Marcus Danielson. Mais en ouvrant trop son pied, Morata a tout simplement tiré à côté (38e).

Et quand les Espagnols n'ont pas manqué le cadre, ils sont tombés sur un Robin Olsen en état de grâce. Le portier suédois a effectué deux parades réflexes salvatrices, une en première période sur une tête à bout portant de Dani Olmo (15e), et une en toute fin de match dans la même configuration mais avec Gerard Moreno à la tête (90e). Malgré 85% de possession de balle, seulement quatre tirs ont été cadrés par l'Espagne qui a rendu une copie bien fade.

Si les Suédois n'ont pas existé dans le jeu, ils ont fait parcourir deux gros frissons sur l'échine des Espagnols. Les deux fois, Alexander Isak a mis au supplice le néo-naturalisé Aymeric Laporte, pour une frappe déviée sur le poteau in extremis par Marcos Llorente (41e) et un centre parfait après s'être joué de trois adversaire pour Berg qui rate face au but vide (61e). Un rebond est attendu samedi prochain contre la Pologne (21 heures).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.