Euro 2021 : la jauge augmentée à 40 000 spectateurs à Londres à partir des huitièmes de finale

Cette jauge représente près de 50% de la capacité totale du stade de Wembley.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le stade de Wembley lors du match de l'Euro entre l'Angleterre et la Croatie (groupe D), à Londres, le 13 juin 2021. (ACTION FOTO SPORT / AFP)

Les demi-finales et la finale de l'Euro 2021 de football se joueront devant 40.000 fans à Wembley, la plus grande foule réunie au Royaume-Uni depuis plus de 15 mois. Les autorités ont augmenté lundi 14 juin la jauge dans le cadre d'évènements publics-test.

"Nous voulons rassembler des preuves supplémentaires sur la façon dont nous pouvons reprendre les grands évènements en toute sécurité", a déclaré le ministre de la Culture, Oliver Dowden.

Cela représente pour l'Euro un passage à près de 50% de la capacité du stade de Wembley. Cette annonce intervient au lendemain de celle du Premier ministre Boris Johnson, qui a reporté de quatre semaines la levée complète des restrictions liées au Covid-19, en raison d'une augmentation des infections causées par le variant Delta.

Preuve de vaccination complète ou test négatif exigés

Les matchs de poules Angleterre-Ecosse et Angleterre-République tchèque seront disputés avec la jauge réduite, de 22.500 personnes. Le passage à 50% se fera à l'occasion des deux huitièmes de finale prévus dans l'enceinte londonienne.

Les détenteurs de billets pour les matchs à Wembley doivent fournir une preuve de vaccination complète ou un résultat de test Covid-19 négatif récent.

Wimbledon sera également autorisé à fonctionner à 50% de sa capacité pendant les deux semaines du tournoi du Grand Chelem de tennis, annulé l'année dernière en raison de la crise sanitaire. La finale féminine le 10 juillet et la finale masculine le lendemain seront suivies par une foule de 15 000 spectateurs sur le court central.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.