Euro 2021 : Karim Benzema, une attente de plus en plus pesante

L'avant-centre des Bleus n'a toujours pas trouvé le chemin des filets depuis son retour en équipe de France, et cela semble peser sur sa confiance.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Face à la Hongrie, Karim Benzema a encore tenté mais le filet n'a toujours pas tremblé. (BERNADETT SZABO / POOL)

Il était titulaire pour la quatrième fois d'affilée depuis sa réintégration en équipe de France. Karim Benzema est encore resté muet contre la Hongrie au terme d'un match nul décevant, samedi 19 juin à Budapest (1-1). Comme contre le pays de Galles et la Bulgarie en matchs de préparation puis face l'Allemagne lors du premier match des Bleus à l'Euro, l'attaquant du Real Madrid a apporté de la fluidité en phase offensive, mais son instinct de buteur se fait encore attendre.

>> Euro 2021 : revivez le match des Bleus face à la Hongrie

Une occasion en or s'est pourtant présentée à lui à la 31e minute quand Kylian Mbappé l'a trouvé lancé, d'une passe en retrait en aile de pigeon. Mais en frappant le cuir de l'extérieur de la cheville, Benzema a vu le cadre se dérober. Celui qui avait allumé la mèche d'une jolie frappe cadrée repoussée par Peter Gulacsi (14e) s'est perdu dans les méandres d'une rencontre hâchée après son raté.

294 minutes sans marquer

Il y a clairement eu un avant et un après. Cinq minutes après être passé à côté de l'ouverture du score, Karim Benzema a manqué une dernière passe largement à sa portée à destination d'Antoine Griezmann (36e). De plus en plus discret, avec un besoin de décrocher plus bas pour retrouver un peu de confiance, Karim Benzema n'a pas tiré au but pendant 45 minutes : du raté à son remplacement par Olivier Giroud à la 76e.

>> A voir aussi : Euro 2021 : Mbappé en détonateur, Pavard submergé... les notes de Hongrie-France

"KB9" en est à 294 minutes de jeu sans marquer depuis son retour avec les Bleus à la veille de l'Euro. Dans le même laps de temps, Griezmann en est par exemple à trois réalisations, Giroud à deux. Si son apport dans le jeu, traduit par son implication dans la séquence de passes de l'unique but de France-Allemagne, permettait encore de fermer les yeux sur sa disette, l'inquiétude s'est matérialisée avec sa performance contre la Hongrie.

Depuis son penalty manqué contre le pays de Galles le 2 juin dernier, qui aurait pu le mettre sur les bons rails d'entrée de jeu, chacun de ses tirs est attendu comme une délivrance. En tant que pièce rapportée au sein d'une sélection qui marchait déjà très bien sans lui, Karim Benzema ne dispose pas de beaucoup de temps pour convaincre. Surtout en plein milieu d'une compétition internationale majeure.

La confiance de Deschamps

"Avec l'expérience qui est la sienne, je ne pense pas qu'il ait des doutes, mais comme tout attaquant, il manque de concrétiser les très bonnes choses qu'il faite", a réagi Didier Deschamps en conférence de presse après la rencontre. "Il a suffisamment de vécu pour passer outre. Mais évidemment, il sait très bien qu'il est attendu sur cet aspect-là, même si je lui ai dit que ce n'est pas que ça. Il sait qu'il garde ma confiance."

A sa décharge, Karim Benzema n'est pas l'unique responsable du manque de réalisme de la France contre la Hongrie. Lorsque Olivier Giroud l'a remplacé dans le dernier quart d'heure, la physionomie du match n'a pas changé par magie. Sa capacité à briller dans des zones aussi dangereuses que resserrées reste un atout indéniable. Difficile de voir Didier Deschamps s'en passer pour la suite de la compétition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.