Euro 2021. Italie-Angleterre : "Cela va faire mal sur le moment", concède Harry Kane

Après leur défaite en finale de l'Euro 2021 contre l'Italie dimanche soir, les Anglais n'ont pas cherché d'excuses.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Battu avec l'Angleterre par l'Italie en finale de l'Euro 2021 le 11 juillet, Harry Kane est resté muet et n'a même pas tenté le moindre tir. (LAURENCE GRIFFITHS / AFP)

"Football's coming home" braillaient de plus en plus fort les supporters anglais, à mesure que leur sélection franchissait les tours. En ligne de mire, la fin d'une disette de 55 ans sans titre majeur. Tout était réuni pour un sacre mémorable dans leur antre de Wembley, copieusement garnie de 65 000 d'entre eux. Mais l'Angleterre a perdu en finale de l'Euro 2021 contre l'Italie dimanche 11 juillet (1-1, 3-2 t.a.b), voyant ses espoirs brisés par une séance de tirs au but cruelle.

"Ce n'était pas notre soir. Les tirs au but sont la façon la plus désagréable de perdre au monde", a réagi le capitaine Harry Kane après la rencontre au micro de la BBC. Avant-dernier passeur sur l'ouverture du score ultra-précoce de Luke Shaw, l'attaquant de Tottenham s'est rapidement mis en mode veille comme tout le secteur offensif et créatif de son équipe. Celui qui avait marqué quatre buts en phase finale du tournoi a passé une soirée très compliquée sur le plan personnel. C'est tout simplement la toute première fois qu'il n'a pas tenté le moindre tir lors d'un match en sélection. 

"C'était un pari"

"L'Italie est une grande équipe. On avait parfaitement démarré et peut-être qu'on a un peu trop reculé (...) Pour être honnête, on avait plutôt le contrôle mais ils ont égalisé sur un coup de pied arrêté", a analysé Harry Kane. Après avoir laissé l'Italie récupérer le ballon et la confiance, les Three Lions ont été punis par l'égalisation de Leonardo Bonucci en deuxième période (67e). Puis, les choix de Gareth Southgate se sont retournés contre son équipe quand Marcus Rashford et Jadon Sancho ont manqué leur tentative après être entrés spécialement pour la séance de tirs au but.

"On a travaillé ça avec eux à l'entraînement. C'était un pari. J'ai choisi les tireurs et c'était ma décision de donner [le cinquième penalty à Bukayo Saka]", a assumé le sélectionneur à la chaîne britannique ITV. Ni lui ni Harry Kane n'ont cherché d'excuses. "Les tirs au but, c'est les tirs au but. Ce sont des choses qui arrivent. Tout le monde peut rater un pénalty. Je n'aurais pas pu donner plus que ça, les gars n'auraient pas pu donner plus que ça", a déclaré l'attaquant capitaine pour éviter de nourrir trop de regrets.

Pour être à nouveau couronné, après le seul sacre en 1966 en Coupe du monde, l'Angleterre aura une nouvelle occasion dans un an avec le Mondial au Qatar. Harry Kane se projette déjà : "Cela a été un tournoi fantastique et on doit être fier et garder la tête haute. Cela va faire mal sur le moment mais on est sur la bonne voie et on bâtit. J'espère qu'on pourra progresser grâce à cela l'an prochain." En progression, la jeune génération dorée pourra peut-être se servir de cette défaite, certes frustrante, pour faire jouer l'expérience en 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.