Autriche-France : Adrien Rabiot essentiel, N'Golo Kante retrouvé... Les notes des Bleus pour leur entrée en lice à l'Euro 2024

Les deux milieux de terrain ont été le visage d'une équipe de France appliquée, lundi, et victorieuse pour son entrée en lice contre une accrocheuse formation autrichienne (1-0).
Article rédigé par Andréa La Perna - Envoyé spécial à Düsseldorf
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Adrien Rabiot aux côtés de Kylian Mbappé et William Saliba lors d'Autriche-France à l'Euro, le 17 juin 2024, à Düsseldorf (Allemagne). (FRANCK FIFE / AFP)

Trois points pour commencer. L'équipe de France a lancé son Euro 2024 par une victoire précieuse contre l'Autriche, lundi 17 juin, à Düsseldorf (1-0). Appliqués, les joueurs de Didier Deschamps ont résisté au combat imposé par leurs adversaires et montré qu'ils étaient prêts, malgré l'omniprésence du contexte politique dans la préparation pour le tournoi. Un bémol sera mis sur la complémentarité de la charnière centrale presque inédite Dayot Upamecano-William Saliba, et sur le tranchant du secteur offensif.

Mike Maignan : 7/10

Son arrêt face à Christoph Baumgartner, deux minutes avant l'ouverture du score, a peut-être changé le cours de la soirée (36e). S'il n'a pas eu grand-chose à faire, il dégage toujours cette assurance dans les airs, sur sa ligne et balle au pied.

Jules Koundé : 7/10

Peut-être son meilleur match en équipe de France. Rarement convaincant à ce poste de latéral droit où le brouillard ne se dissipe jamais, il était bien plus conquérant qu'il y a trois ans pour son premier Euro. Malgré son profil assez défensif, il a dépassé ses fonctions à plusieurs reprises.

Dayot Upamecano : 4,5/10

Il était le rescapé de la charnière qui avait les préférences de Didier Deschamps avant ce rassemblement et n'a pas franchement rassuré. Si les Bleus n'ont pas souvent été mis en danger, il est fautif sur la seule grosse occasion autrichienne (36e) à cause d'une relance manquée.

William Saliba : 4,5/10

Il était le grand choix du coach, propulsé dans un rôle de titulaire sans avoir jamais brillé en équipe de France auparavant. William Saliba avait une occasion de s'installer, mais n'a pas marqué assez de points pour refermer le débat sur la charnière centrale. Il n'y a pas eu que du mauvais, mais on retiendra ses interventions un brin timides.

Theo Hernandez : 5,5/10

Il s'est régalé des espaces qui se sont ouverts devant lui en première période, mais il a parfois manqué de lucidité, avec cette fâcheuse tendance à s'empaler sur les défenseurs. Il n'est pas loin d'être passeur décisif pour Antoine Griezmann en seconde période (66e).

N'Golo Kanté : 7/10

Un poil rouillé en début de match, le champion du monde 2018 était partout en seconde période, pour le plus grand plaisir des 11 000 supporters français dans le parcage de l'Esprit Arena de Düsseldorf. Hyperactif, il soulage les Bleus avec un retour salvateur à cinq minutes de la fin du match, pour rattraper une erreur de William Saliba (85e).

Adrien Rabiot : 7,5/10

On comprend mieux pourquoi Didier Deschamps a tout fait pour qu'il puisse débuter ce match. D'une grande justesse et toujours dans le bon tempo, que ce soit dans ses passes ou ses interventions. On en oublierait presque qu'il était encore convalescent il y a quelques jours. Remplacé par Eduardo Camavinga (71e).

Antoine Griezmann : 5,5/10

Peut-être pas le match le plus brillant, mais on l'a retrouvé dans la même position qu'au Mondial, en meneur de jeu avec pas mal de libertés. Il a tenté d'aider au mieux l'équipe de France, et terminé la rencontre avec le crâne en sang après avoir été poussé violemment contre un panneau publicitaire. Remplacé par Youssouf Fofana (90e).

Ousmane Dembélé : 4,5/10

Le Parisien a joué son jeu. Il n'a pas été avare en dribbles, avec une réussite discutable, mais aussi dans quelques contres favorables. Sans être directement décisif, il a effectué un travail de sape, notamment sur l'ouverture du score et en obtenant deux cartons jaunes en seulement trente-trois minutes. Mais plus le match a duré, moins il a été juste dans ses choix. Remplacé par Randal Kolo Muani (71e).

Kylian Mbappé : 5,5/10

Toujours pas de but pour lui à l'Euro, mais sans lui, l'équipe de France ne gagne pas. C'est son centre qui a provoqué l'erreur de Maximilian Wöber (38e) et donc l'unique but de la rencontre. Il est passé tout proche d'offrir le 2-0 après avoir parcouru 40 mètres balle au pied. Le plus dur était fait mais sa frappe enroulée a manqué le cadre. L'image qui restera sera celle de son nez en sang (et probablement cassé), provoquant sa sortie avant les neuf minutes de temps additionnel. Remplacé par Olivier Giroud (90e+8) qui a manqué une énorme occasion en toute fin de match.

Marcus Thuram : 5,5/10

Prêt à assumer les tâches ingrates, quitte à passer pour le porteur d'eau de Kylian Mbappé. Il n'a pas rechigné à assumer la part de pressing de son coéquipier. Il manque de spontanéité lorsqu'il reçoit le ballon face à un Patrick Pentz trop avancé (53e), mais a le mérite de jouer l'intégralité de la rencontre sans jamais se relâcher.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.