Etats-Unis : un tireur isolé, des motivations floues

a revoir

Diffusé le 17/09/2013Durée : 00h41

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les derniers éléments sur l'attaque contre l'armée américaine, au coeur de Washington. Le fait est pratiquement acquis : il ne s'agit pas d'un attentat politique mais d'un acte isolé. Le tireur était seul, la police cherche à cerner ses motivations.

Violent, paranoïaque mais aussi serviable, une personnalité complexe Voilà comme Aaron Alexis est décrit par ses proches. Il a abattu de sang froid 12 personnes avec 3 armes était connu pour son caractère changeant et imprévisible. Ce sont des problèmes de conduite qui ont causé son expulsion de l'armée en 2011. A la même époque, dans son appartement du Texas, il tire plusieurs balles dans le plafond d'une voisine, qu'il juge bruyante. Elle sera épargnée. En 2004, la police l'arrête alors qu'il tire sur un automobiliste qui lui aurait manqué de respect. Au tribunal, il s'était dit conscient de cette rage folle qui est en lui.

Il voulait quitter l'Amérique, il était très frustré. Il en voulait au gouvernement. En tant qu'ancien militaire, il estimait qu'il n'était pas traité comme il aurait dû l'être.

C'est alors qu'il se convertit au boudhisme, fait des voyages en Asie et travaille dans un restaurant thaïlandais.

Il était comme un grand frère, il m'a beaucoup appris, je l'admirais. C'est fou comme il parlait bien.

Selon ses parents, il souffrait de problèmes psychiatriques. Il aurait contacté des hôpitaux pour être pris en charge. Il s'était installé dans cet hôtel de Washington peu de temps avant le massacre. Si c'est les frustrations qui l'ont poussé a passer a l'acte, les familles des victimes auront du mal à l'accepter.

En Italie, soulagement des ingénieurs et des autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==