Cet article date de plus de neuf ans.

Espérance de vie : prolongement record ?

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Les recherches sur l'ADN et les nouvelles technologies pourront-elles à terme prolonger la vie ? Un généticien français estime que le premier bébé qui vivra 1000 ans est déjà ne.

Le bébé qui pousse son premier cri en 1750 n'a que 25 ans d'espérance de vie. En 1910, c'est le double :49 ans. 1960 : on peut espérer vivre 68 ans. Aujourd'hui, la perspective : 82 ans La courbe va paraît-il poursuivre sa course au point que ce scientifique affirme que l'homme qui vivra 1000 ans est peut-être déjà ne.

Il est possible que les enfants qui naissent aujourd'hui et qui auront à peine 90 ans au début du prochain siècle, bénéficieront de progrès technologiques extraordinaires et donc d'espérances de vie très longues.

Les bases de ces futures technologies sont posées. Comme ces drôles de ciseaux moléculaires capables de couper une partie de notre ADN. Le morceau porteur d'anomalies peut être supprime. Plonger au coeur de nos organes pour les restaurer devient réalité. Prendre les cellules d'un patient, les mettre en culture, et les réinjecter par exemple sur un coeur abîme après un infarctus. Jusqu'où ira-t-on ? Le corps maintenu en vie 300 voire 1000 ans ? La science y travaille, mais les humains en ont-ils envie.

100 ans, ça paraît déjà une très très longue vie.

On risque de s'ennuyer, de tourner en rond, de déprimer.

On se dit qu'il faut qu'on fasse plein de choses avant de mourir. Si on sait qu'on ne pourra jamais mourir, ça enlève la motivation.

A l'unanimité, ces étudiants ne veulent pas vivre plus de 100 ans.

Vivre 1000 ans, c'est comme vivre dans l'éternité. Est-ce que ça ne substitue pas à l'angoisse de mourir l'ennui de vivre. Il n'y a plus de but.

Le scientifique se veut rassurant. La vie humaine va s'allonger mais progressivement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.