Espagne : nouveau drame de l'émigration

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/09/2013Durée : 00h40

Leur embarquation a-t-elle chaviré ? Ont-ils été jetés à la mer ? Ils ont perdu la vie à 150 m du rivage. Les drames se multiplient. Naufrages, noyades, mais aussi assauts des grillages à la frontière entre le Maroc et l'Espagne. Une de nos équipes s'est rendue dans l'une des deux enclaves espagnoles au nord du Maroc. A Melilla, des milliers de migrants attendent de tenter leur chance.

A droite l'Afrique, à gauche l'Europe, entre les deux, 11 km d'une frontière grillagée qui semble infranchissable. Pourtant, le 17 septembre dernier, les forces de l'ordre n'ont rien pu faire face a un assaut massif des clandestins. Ces images ont été filmées par les caméras de surveillance. Les hommes se jettent d'une barrière a l'autre, malgré le vide, malgré les barbelés. Soudain à gauche, le grillage s'effondre. A terre, il y a des blessés, mais il faut continuer avant l'arrivée des militaires. Et pourtant depuis 2005, cette frontière a sans cesse été perfectionnée. Alarme ultrasensible, bourrée d'électronique. La barrière en acier est passée de 3 a 7 mètres. Un troisième grillage a été ajouté.

La partie du haut est équipée de panneaux amovibles. Ils ne sont pas mortels mais permettent juste de retarder l'ascension du grillage. Il y a également un dispositif de capteurs optiques et sensoriels. Si quelqu'un touche le grillage, une alarme se déclenche.

La frontière est scrutée 24/24h. Ce 17 septembre, ils ont bien vu le voyant rouge s'allumer indiquant le lieu de l'assaut. Le dispositif de l'enclave espagnole compte 109 caméras. Ils sont arrivés en quatre minutes sur la zone mais ce jour-là, ils n'ont rien pu faire. 112 immigrants ont réussi à passer. Filmes par une caméra thermique, on les voit courir vers leur eldorado. Ils vont d'abord tenter de se cacher. Ces clandestins qui ont réussi à passer, nous les avons retrouvés dans le centre-ville. Ils viennent tous d'Afrique Noire. Le passage de la frontière, ils l'avaient préparé ensemble depuis plusieurs semaines. Cet homme a 25 ans, il a quitté le Mali il y a deux ans. C'est sa 6e tentative pour arriver en Europe.

On a rampe ensemble jusque la barrière Le smilitaires nous jetaient des pierres.

ils sont hébergés dans un centre de rétention Ils sont inexpulsables. L'Ivoirien a fait 32 tentatives avant de réussir.

Mohamed est originaire de Guinée-Conakry, 10 tentatives avant de réussir a passer.

J'ai risque ma vie pour trouver le bonheur. Même s'il y a la crise en Europe. L'Afrique et l'Europe c'est comme l'enfer et le paradis.

Voilà à quoi ressemble l'entrée officielle du paradis. Au poste de frontière, c'est chaque jour l'effervescence avec 15 a 20.000 passages de piétons et de véhicules. Seuls les Marocains de la province voisine sont autorises a passer pour faire du commerce. Ici, l'arme fatale pour trouver les clandestins c'est cet instrument. Il permet de capter les battements du coeur de toute personne qui serait cachée dans le véhicule. A la moindre alerte, la voiture est démontée. Ici, ils ont des doutes sur le pare-choc. Et pour cause, à l'intérieur se trouve un clandestin. Les douaniers vont mettre plusieurs minutes à le désincarcérer. Il est vivant, il a paye au passeur la somme de 3.000 euros. Pour lui, c'est raté.

Quelles que soient les tentatives pour rendre cette frontière infranchissable, les clandestins l'affirment, ils n'abandonneront pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==