Escargots de Bourgogne : appellation abusive

a revoir

Diffusé le 05/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

On vous parlait hier de la mimolette bannie des États-Unis. Aujourd'hui, on va s'intéresser aux escargots de Bourgogne. Bien souvent, l'appellation est plus qu'abusive : en France, les gasteropodes ont été decimes par les pesticides. 90% de la production vient de Pologne ou de Roumanie. Sans AOC, c'est légal Nos éleveurs demandent donc la création d'un label.

L'escargot en persillade, un plat emblématique de notre gastronomie. Dans ce restaurant de la capitale, le chef sert des touristes qui viennent de loin pour le goûter.

Grosse clientèle asiatique, pas mal de Russes et d'Americains.

Pourtant, l'escargot dit de Bourgogne n'est ni bourguignon ni même français. Sur 30.000 tonnes d'escargots consommes, seulement, 1.000 tonnes viennent de France. Ils sont tous élevés comme ici mais ne sont pas de race Bourgogne. Cet éleveur regrette la confusion pour les consommateurs.

En consommant un escargot de Bourgogne, ils pensent manger un escargot d'origine France alors que l'ensemble sont ramassés à l'état sauvage. Il n'y a aucun élevage d'escargot de Bourgogne en France ou ailleurs, ils sont la plupart du temps ramassés dans les pays de l'Est.

Cet éleveur indique clairement l'origine française de ces gastéropodes de race gros gris. Mais les industriels importent leurs escagots des pays de l'Est. Ils n'ont aucune obligation de mentionner leur origine. Ils utilisent le terme Bourgogne et induisent en erreur le consommateur.

Il y a un problème sur le terme Bourgogne puisque cela n'a pas été dépose en appellation d'origine contrôlée.

Un manque de transparence qui agace aussi ce sénateur amateur de produits français.

Là où on a un produit identifié à l'image de la France comme l'escargot, il faut cultiver cette identification.

Les éleveurs français demandent un label France pour que les gastronomes connaissent l'origine des gasteropodes de leur assiette.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==