Enseignement des mathématiques : en compagnie d'un prof passionné

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 03/12/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'enseignement des mathématiques pose problème en France. Pour de nombreux élèves, cette matière reste un cauchemar. Certains enseignants tentent de réenchanter les maths. C'est le cas de François Sauvageot, un prof passionné qui a une approche très ludique et concrète.

Avec une ficelle, une corde, une cravate, cet enseignant nantais est capable de faire aimer les maths à n'importe qui.

Je vais faire un noeud à ma cravate.

Ce n'est pas un tour de magie mais un cours de topologie, ou comment l'algèbre s'applique dans l'espace. Puor faire comprendre des notions complexes, François Sauvageot n'est jamais à court d'idées.

Je me demande s'il est possible de faire ça avec une fonction raisonnable. Une fonction qui ne coupe pas le bras, la cravate.

J'essaie de faire en sorte que les maths soient un jeu, une envie, un plaisir. Il faut capter l'attention, cela marche beaucoup mieux.

Le défi du jour: passer tout entier à l'intérieur d'une simple feuille de papier.

Vas-y, on plaque la feuille, cette feuille est surface finie. Mais une longueur infinie.

Ces lycéens et des enseignants viennent suivre cette expérience par pur plaisir.

Tu veux l'aider.

Voilà.

Cela veut dire que la feuille est aussi longue que je veux.

En voyant avec la corde, je vois mieux sa formule. Je ne suis pas très bon en maths, cela m'aide beaucoup.

Les cours de maths peuvent être rébutants à l'école, cela n'est pas expliqué comme ici. On ne voit pas son application dans la vie.

Mettre de l'enjeu, du suspens, de l'humour en maths, c'est donc possible. Il est rare de tomber sur un professeur capable de vous captiver avec la notion du cercle. En France, l'enseignement des mathématiques est souvent austère. François Sauvageot le regrette.

Les enseignants du primaire ont peu de formation en sciences et en maths lls sont fragilisés devant les manuels qui ne leur parlent pas. On commence à vouloir donner un cours le plus carré possible, c'est une erreur.

Même quand il enseigne à ses étudiants de prépa scientifiques, il trouve encore le moyen d'être inventif.

Il a l'art de nous emmener quelque part avec une certaine beauté. Il nous amène a aimer les mathématiques.

Une formule qui pourrait faire recette. Les Français sont parmi les élèves au monde qui se découragent vite quand il s'agit de résoudre des problèmes de mathématiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==