Cet article date de plus de neuf ans.

En direct de Washington

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Elise Lucet : Merci. La fusillade, a deux pas du Capitole et de la Maison Blanche, a suscité un vent de panique, hier, à Washington. Les unités spéciales ont même pensé qu'il y avait plusieurs tireurs. Autre motif d'inquiétude : c'est un bâtiment hautement sécurisé qui a été visé. Aujourd'hui, aux USA, on s'interroge a nouveau sur la vente d'armes a feu.

Ils sont encore choqués par ce qu'ils ont entendu ou vécu. Ils sortent de l'immeuble, théâtre de la fusillade. Ce sont des collègues des victimes. Certains ne veulent faire aucun commentaire, d'autres sont encore sous le coup de l'émotion.

Nous étions enfermés, on ne savait rien de ce qui se passait dehors. Le tireur est-il encore dans l'immeuble ? Était-il parti ? C'était terrible.

J'espère que ceux que je connais s'en sont tirés. Et qu'ils ne sont pas morts.

Travailler dans un immeuble de la Marine, en plein coeur de Washington aurait dû les protéger de ce genre de fusillade. Le quartier, situé à 4 kilomètres de la Maison Blanche, est en rénovation. Il abrite le QG des systèmes navals de la marine américaine.

Vous avez besoin de votre badge pour pouvoir rentrer avant 6h30. Après, vous devez présenter votre badge et passer un contrôle de sécurité. La ville a connu un chaos indescriptible. Le Sénat et la Maison Blanche, drapeau en berne, n'ont pas fait l'objet d'une sécurité renforcée.

J'espère que les armes ne traîneront plus dans les rues. Je n'y crois pas beaucoup.

Le bâtiment de la Marine, que vous apercevez là-bas, est censé être l'un des mieux gardés de Washington, avec une sécurité comparable a celle du Pentagone. Cette affaire est un coup dur pour la sécurité. Cela montre qu'on ne peut pas tout face a la détermination de certains.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.