Emplois à domicile : chute libre

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 11/04/2014Durée : 00h40

Baisse des emplois à domicile. 72.000 employeurs particuliers ont disparu des écrans de l'Urssaf. Moins d'heures déclarées pour les aides ménagères, gardes d'enfants, gardes malades ou pour le soutien scolaire. L'explication se trouve dans la réforme des avantages fiscaux. Ces activités ont-elles réellement disparu ou se sont-elles transformées en travail au noir.

Ce geste, Leopoldina Cameirao le fait depuis bientôt 40 ans. Mais aujourd'hui elle constate que ses employeurs font moins appel à elle.

Ils me disent : on n'a plus besoin d'autant d'heures. Je cherche ailleurs, si je peux.

Cet intérieur, elle l'entretient depuis 15 ans. Elle y travaillait 10 heures par semaine. Depuis septembre, c'est juste 7 heures. Sa patronne dit qu'elle ne peut plus payer autant.

Ma retraite de prof est dérisoire. Donc on a réduit le marché, la femme de ménage, on réduit tout.

De plus en plus de particuliers diminuent, voire renoncent, à toute aide à la maison Tous secteurs confondus, le nombre d'heures de travail à domicile déclarées est en chute de 6,1% de sur an. En cause notamment de la suppression d'avantages fiscaux. L'emploi à domicile coûte plus cher. Les professionnels du secteur constatent une hausse du travail au noir. Cette étudiante en licence le vit tous les jours. Nounou depuis 7 ans, sur ses 6 employeurs, un seul l'a déclarée.

spontanément, c'est le liquide, ou le chèque, faute de monnaie sur eux. Mais au black en tout cas. Ça m'importe peu : étudiante, je cotise pas beaucoup pour la retraite.

Mais en cas d'accident, l'employé n'est pas couvert, ce qui peut coûter très cher à son employeur.

Le JT
Les autres sujets du JT