VIDEO. Départementales : "Voter Front national c'est faire disparaître le parti socialiste", selon Marine Le Pen

La présidente du FN s'est notamment félicitée des scores obtenus par son parti dans les cantons qui comptent des municipalités frontistes.

BFMTV / YOUTUBE

"Là où le Front national est fort, le Parti socialiste disparaît purement et simplement", a affirmé Marine Le Pen au micro de BFMTV-RMC, lundi 23 mars. "C'est en raison de la force du FN que le Parti socialiste est éliminé de centaines de cantons en France", a affirmé la présidente du Front national, au lendemain du premier tour des élections départementales.

>> Toute l'actualité des élections départementales en direct dans notre live

Marine Le Pen s'est aussi félicitée des suffrages obtenus par son parti dans les villes qu'il administre depuis les dernières élections municipales. Celle-ci prend l'exemple de la ville d'Hayange (Moselle), où le maire Fabien Engelmann est au pouvoir depuis le mois de mars 2014. Il a obtenu "48% aux départementales alors qu'il a été élu avec 34% dans le cadre d'une triangulaire [aux municipales]", souligne la présidente du FN. 

Des victoires dans l'Aisne et le Vaucluse, "une hypothèse crédible"

Marine Le Pen a aussi déclaré que des victoires du Front national dans les départements de l'Aisne et du Vaucluse, dimanche prochain, étaient une "hypothèse crédible".

L'Aisne, aux mains du PS depuis 1998, est à la portée du Front national, qui y a recueilli 38,7% des voix au premier tour de ces élections. Le parti s'est maintenu dans 20 cantons et a gagné dès dimanche le 21e, celui de Vic-sur-Aisne.

>> Découvrez notre carte des départements où le FN a le plus progressé depuis 2012

Le Vaucluse pourrait également tomber dans l'escarcelle du parti d'extrême droite. Le frontiste Joris Hébrard y a largement emporté le canton du Pontet (53,7%) et le FN est en tête dans 10 cantons sur 17. Par ailleurs, un autre parti d'extrême droite, la Ligue du sud, est en tête dans deux cantons du Vaucluse. Le deuxième tour devrait donner lieu à plusieurs triangulaires.

Marine Le Pen, le 22 mars 2015 à Paris, après l\'annonce des premiers résultats des élections départementales. 
Marine Le Pen, le 22 mars 2015 à Paris, après l'annonce des premiers résultats des élections départementales.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)