VIDEO. Cédric Villani maintient sa candidature à Paris : "Je regrette cette décision parce qu'elle nous affaiblit tous", déclare Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, invité de franceinfo  lundi 27 janvier 2020.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"J'aurais préféré le rassemblement, je regrette la décision de Cédric Villani, je la regrette parce qu'elle nous affaiblit tous collectivement", a déclaré lundi 27 janvier sur franceinfo, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, après le maintien de la candidature de Cédric Villani aux élections municipales à Paris. Le député de l'Essonne, qui a rencontré Emmanuel Macron dimanche, a refusé de se désister au profit du candidat officiel de LREM, Benjamin Griveaux.

Les divisions en général nourrissent la défaite.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie

à franceinfo

"Je regrette une décision qui n'appartient qu'à Cédric Villani, insiste Bruno Le Maire. Je ne vais pas vous dire que c'est une bonne nouvelle et que ça ne pose aucune difficulté, la division est toujours une difficulté en politique".

J'irai soutenir Benjamin Griveaux à Paris.

Bruno Le Maire

Une élection, "c'est toujours difficile, c'est toujours incertain, je sais ce que c'est, il faut se battre jusqu'au dernier jour avec la plus grande détermination", a témoigné le ministre. "Quand on est rassemblés, on est forts, quand on est divisés on s'affaiblit, quand il y a division ça doit être justifié par de vraies raisons de fond, de vraies divergences, je ne vois pas suffisamment dans les projets de Cédric Villani et Benjamin Griveaux ce qui justifie cette décision. En revanche, c'est un cadeau que nous faisons à nos adversaires politiques", a regretté le ministre de l'Économie.

Bruno Le Maire, ministre de l\'Économie et des Finances, invité de franceinfo  lundi 27 janvier 2020.
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, invité de franceinfo  lundi 27 janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)