Cet article date de plus de sept ans.

Une majorité d'ouvriers estiment qu'Edouard Martin les a trahis

Le leader emblématique du combat syndical à l'usine ArcelorMittal de Florange se présente aux élections européennes sur une liste PS. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien leader syndicaliste Edouard Martin, candidat PS aux élections européennes, le 18 décembre 2013 à Florange (Moselle).  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Un traître. C'est ainsi qu'Edouard Martin est désormais perçu par une majorité d'ouvriers (58%), selon un sondage BVA pour i>Télé, CQFD et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié samedi 21 décembre. Une majorité de Français (52%) estiment également que le leader emblématique du combat syndical à l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle) trahit ses anciens camarades ouvriers en se présentant aux élections européennes.

Edouard Martin sera tête de liste du Parti socialiste dans le Grand-Est. Il l'a annoncé mardi. Celui qui s'est fait connaître lors du conflit sur le site sidérurgique meurtri par la fermeture de ses hauts-fourneaux n'avait pourtant pas mâché ses mots à l'époque contre le gouvernement, à qui il reprochait d'avoir cédé face à ArcelorMittal.

Les personnes interrogées jugent ainsi "qu'il a tort parce qu'il trahit ses camarades en rejoignant ceux qu'il a critiqués lorsqu'il était représentant syndical". A l'inverse, 43% affirment "qu'il a raison car cela lui donnera les moyens de défendre efficacement ses positions".

L'enquête a été réalisée par internet les 19 et 20 décembre auprès d'un échantillon de 987 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.