Suède : le parti d'extrême droite en position stratégique

Laurent Desbonnets est en direct de Suède où il a suivi les élections législatives. L'extrême droite est finalement moins forte qu'annoncée, mais en position stratégique.

Voir la vidéo

Dimanche 9 septembre, en Suède avaient lieu les élections législatives. D'après les sondages, l'extrême droite devait y faire un bon score. En direct de Stockholm, Laurent Desbonnets annonce le chiffre de "17,6% pour l'extrême droite selon un tout dernier décompte. C'est moins que les sondages, moins que leurs ambitions. Le parti n'arrive finalement qu'en troisième position", explique le journaliste. "Cela n'a pas empêché le leader de l'extrême droite de faire la fête toute la nuit, car malgré tout, son score progresse et surtout, il se retrouve aujourd'hui dans une position-clé dans le jeu politique suédois."

"L'extrême droite anti-immigration espère bien peser de tout son poids"

En effet, à l'issue du scrutin, "aucun autre parti n'obtient suffisamment de voix pour gouverner tout seul. Aucun n'a la majorité absolue", poursuit le journaliste. "Par exemple, le parti du Premier ministre sortant, les socio-démocrates, enregistre même son plus mauvais score depuis 100 ans. Il y aura donc, dans les prochaines semaines, des discussions, des tractations entre les partis en vue de former une coalition. Dans ce cadre, l'extrême droite anti-immigration espère bien peser de tout son poids pour imposer ses idées dans les prochaines années", conclut Laurent Desbonnets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jimmie Akesson, chef de file des Démocrates de Suède (DS) dimanche 9 septembre 2018, à l\'annonce des résulatts des législatives. 
Jimmie Akesson, chef de file des Démocrates de Suède (DS) dimanche 9 septembre 2018, à l'annonce des résulatts des législatives.  (ANDERS WIKLUND / TT NEWS AGENCY)