Élections législatives anticipées : la confirmation du vote RN serait "ce qu’il y a de plus probable" selon Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Élections législatives anticipées : la confirmation du vote RN serait "ce qu’il y a de plus probable" selon Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos
Élections législatives anticipées : la confirmation du vote RN serait « ce qu’il y a de plus probable » selon Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos Élections législatives anticipées : la confirmation du vote RN serait "ce qu’il y a de plus probable" selon Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Bugier
France Télévisions
France 2
Brice Teinturier, politologue et directeur général délégué d'Ipsos, réagit, lundi 10 juin, sur le plateau du 13 Heures à l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale après les européennes.

C’est historique : jamais une dissolution n'avait été annoncée après des élections. "C’est tout à fait historique. On a une dissolution qui intervient après une élection qui n’est pas une élection nationale, c’est une élection européenne. (…) C’est un phénomène tout à fait inédit", confirme Brice Teinturier, politologue et directeur général délégué d'Ipsos.

Le Rassemblement National peut-il obtenir une majorité, même partielle, le 7 juillet prochain à l'issue du second tour ? Après une simulation électorale effectuée au mois de décembre, alors que le RN "n’était pas aussi haut qu’il ne l’est aujourd’hui", Ipsos obtenait le chiffre d’une majorité relative, "voire une majorité absolue".

Une confirmation du vote des européennes ?

Les circonstances sont toutefois désormais différentes, avec notamment une "remobilisation de l'électorat" possible. En revanche, le vote des Européennes pourrait tout de même se confirmer aux législatives. "C’est même ce qu’il y a de plus probable. On ne voit pas pourquoi aujourd’hui, les électeurs, notamment de gauche, voleraient au secours d’un candidat Renaissance en cas de duel face au RN", illustre Brice Teinturier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.